Tag Archive for Seine-Saint-Denis

Libération des 6 d’Air France

air france

La CGT archives vient de lancer une pétition pour soutenir les 6 salariés d’Air France arrêtés par la police cette semaine après le CE agité de l’entreprise aéronautique qui avait annoncé plusieurs milliers de suppressions d’emplois.

Le Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint Gervais s’associe au mouvement de soutien aux salariés d’Air France et dénonce ces tentatives de criminaliser le mouvement social.

Voilà qu’on arrête des salariés chez eux et que l’on communiqué sur cette arrestation comme s’il s’agissait de terroristes ou dangereux criminels ! On n’a pas le souvenir de pareil traitement pour un Cahuzac, un fraudeur fiscal ou un patron voyou. Le PG dénonce une politique de classe qui s’en prend toujours aux mêmes.

VOUS AUSSI, SIGNEZ ET FAITES SIGNER CETTE PÉTITION SYNDICALE !

Texte de la pétition :

LIBÉRATION IMMÉDIATE DES 6 D’AIR FRANCE !

HALTE AUX POURSUITES, AUCUNE SANCTION !

Ce lundi 12 octobre 2015, six salariés d’Air France ont été arrêtés à leur domicile comme de vulgaires trafiquants de drogue par les policiers de la police de l’air et des frontières (PAF). Ces six salariés, pour plusieurs d’entre eux syndiqués, sont poursuivis pour des « violences volontaires en réunion » et d’ « entrave au déroulement d’un comité d’entreprise », des faits commis le 5 octobre dernier et passibles de cinq ans de prison. Ils ont été placés en garde à vue à Roissy (77).

De quoi seraient-ils coupables ? D’avoir laissé exploser leur colère parce que leur vie et celle de leur famille est en danger ? D’avoir dit non aux 2 900 licenciements secs annoncés par la Direction ?

Serions-nous revenus au temps de la répression anti-ouvrière la plus noire ?

Ne laissons pas faire !

Protégeons les 6 d’AIR France !
Signez et faites signer la pétition pour :

- Libération immédiate des 6 d’Air France !

- Halte aux poursuites, aucune sanction !

 

>>>>  JE SIGNE LA PETITION <<<<<

Départementales – La démocratie confisquée

democratieLe Parti de Gauche, Ensemble !, Le PCF, des membres de EELV, le mouvement citoyen (A Gauche Autrement) se sont mobilisés au Pré Saint Gervais et le Front de Gauche et citoyens aux Lilas pour les élections départementales sur les cantons Pantin/ Le Pré St Gervais et Les Lilas/Romainville/Bagnolet.

Cette mobilisation s’est faite autour de valeurs de solidarité, de citoyenneté et d’écologie, valeurs essentielles communes qui sont mises à mal par les politiques d’austérité menées par la droite et aujourd’hui par le parti socialiste.

En prenant de l’ampleur, la construction de l’alternative à gauche a permis un espoir et est une véritable chance contre les anti-démocrates. Dimanche dernier, 5 800 électeurs sur nos deux cantons ont suivi ces candidats rassemblés et ces derniers ont pu accéder au deuxième tour, reléguant le FN et la droite dans les limbes du premier tour.

Mais les valeurs que défendent ces candidats ne pourront vous être proposées au second tour des élections départementales sur ces cantons et d’autres encore. Un accord de désistement a été signé, au nom du danger de la droite dans notre département, entre les directions du PS et ses satellites, du PCF et d’EELV. Accord dont Claude Bartolone se félicite.

C’est un déni de démocratie inacceptable. C’est une confiscation en règle de notre droit de placer dans l’urne le bulletin pour une véritable alternative à gauche. La politique que nous défendons n’est pas celle que mène le Parti socialiste.

S’agissant des forces du Front de Gauche, le PCF a unilatéralement décidé de signer cet accord qui est loin d’engager toutes les forces de gauche du département. Le PG et Ensemble ! notamment, membres du Front de Gauche, n’en sont pas signataires. Les mouvements citoyens non plus ! Quelle peut être la justification d’un désistement dans des cantons où la droite et l’extrême droite sont battues dès le premier tour ?

Cet accord de second tour vise à détruire une possible alternative écologique, sociale et citoyenne et met à mal la démocratie et le pluralisme. Il renforce le Front National en permettant à ce parti d’apparaître comme le seul audible à proposer une politique alternative.

Nous tous, électeurs qui avons le goût de la démocratie, la vraie, partageuse et fraternelle, consciente des problèmes et prête à les résoudre, nous avons été trahis par les appareils oligarchiques d’une banlieue déjà trop aux couleurs d’abstention. Trahis car, ensemble, avant de subir des pressions d’appareils peu scrupuleux, nos candidats étaient tous d’accord pour nous représenter au second tour, trahis car l’abstention gagnera encore des voix et le FN en tirera parti, trahis car une nouvelle fois, c’est la démocratie qui se trouve à terre.

L’échec des candidat.e.s du Parti socialiste ne relève que de sa seule responsabilité.

L’alternative à gauche est réelle, les forces sont disponibles, ne nous laissons plus piéger, faisons de la politique citoyenne, la vraie, plus nous serons nombreux, moins ils auront prise !

La Seine-Saint-Denis plumée par l’austérité ? Rebiffons-nous !

Communiqué des élus du Front de Gauche au Conseil Général du 93.

Le président du Conseil général a présenté ce matin ses orientations budgétaires pour 2015. Elles s’inscrivent dans un contexte national d’austérité qui ne cesse de réduire les finances des collectivités. Depuis 2008, la Seine-Saint-Denis est véritablement plumée ! Les coupes se multiplient dans tous les secteurs (petite enfance, écologie urbaine, secteur associatif…) et des mesures utiles aux habitants, telles que le remboursement à 50% de la carte Imagin’R, l’aide au numérique ou le soutien aux investissements des collectivités en matière d’équipements sportifs et culturels, ont été remises en cause.

cg93 FDG

Si le Conseil général obtient une aide ponctuelle du gouvernement en 2014, elle est bien loin de compenser les 2 milliards liés au financement des allocations de solidarité que l’Etat doit au département depuis 2004. Ce qui est présenté comme une bouffée d’oxygène est d’autant plus insuffisant que le gouvernement baisse sa dotation globale de fonctionnement. Pour la Seine-Saint-Denis, ce sera un manque à gagner supplémentaire de 22 millions d’euros.  Read more

Urgence sanitaire et sociale : pour le recrutement d’un médecin scolaire sur Les Lilas et Le Pré

Notre comité du Parti de Gauche apporte et apportera tout son soutien à l’initiative lancée par la FCPE locale.

D’ores-et-déjà, signez la pétition dans les écoles auprès des représentant-e-s ou bien en ligne.

Urgence éducative : pour la réparation des dégâts commis par la Droite

Aujourd’hui les instituteurs/trices de Seine-Saint-Denis sont en grève pour continuer à assurer leur mission dans des conditions décentes, ce que les dotations d’urgence ne permettent pas : classes surchargées, remplacements non assurés, etc.

Notre comité du Parti de Gauche témoigne toute sa solidarité aux grévistes qui défendent ainsi le service public et aux familles qui souffrent de sa profonde dégradation.

L’atelier d’éducation populaire d’ATTAC à Montreuil

Résultats du premier tour de l’élection législative sur notre circonscription

Les résultats du premier tour des élections législatives aux Lilas, au Pré Saint-Gervais et sur notre circonscription qui comprend également une partie de Bondy, Romainville et Noisy-le-Sec suscitent satisfaction et amertume.

La satisfaction d’abord de voir le Front de gauche confirmer après le premier tour de l’élection présidentielle son rang de deuxième force de gauche ; satisfaction aussi du score de 11,5% au Pré Saint-Gervais et 10,8% aux Lilas, nettement supérieurs à la moyenne nationale (6,9%). Read more

Communiqué du Parti de gauche de Seine-Saint-Denis au sujet de l’annulation de l’adhésion d’Est Ensemble au SEDIF

Le Parti de Gauche de Seine-Saint-Denis salue la décision rendue par le Tribunal Administratif de Montreuil qui annule la délibération portant sur l’adhésion au SEDIF des neuf communes constituant la Communauté d’agglomération Est Ensemble.

Nous tenons à féliciter la coordination Eau Île-de-France d’avoir engagé ce recours, qui permet de mettre à jour la mise à mal de la démocratie et le mépris des citoyens dans le processus qui a conduit au vote de cette délibération. Read more