Tag Archive for police municipale

Vote du budget aux Lilas – Pourquoi nous avons voté contre

Mercredi 16 avril dernier, nous étions amenés à discuter du vote du budget primitif de la ville des Lilas pour 2015. Ce budget est présenté dans un contexte national où le gouvernement, pour financer sa politique d’austérité, coupe massivement dans le budget des collectivités. Cela représente 750 000 euros pour la ville cette année et jusqu’à plus de 10 millions d’euros d’ici à 2020. Ces 750 000 euros représentent par exemple plus que le cout de fonctionnement du théâtre du Garde Chasse ou du Centre de loisirs et risques de rendre bien plus complexe l’exercice des missions des territoriaux de la ville.

Nous nous sommes donc opposé à ce budget. Mais surtout, fait plus notable encore, la droite elle, s’est abstenue. Elle ne semble donc pas s’opposer formellement à ce budget d’austérité soumis au vote par la majorité municipale.

Voici la déclaration faite au titre de notre groupe Municipal Les Lilas Autrement.

Trois éléments principaux vont motiver le vote du Groupe Les Lilas Autrement ce soir.

Tout d’abord ce projet présenté par la majorité municipale n’est pas le notre, et c’est bien légitime. Les Lilas Autrement avaient fait campagne pour une ville plus écologique, où la démocratie locale progresse, où les services publics sont renforcés : cuisine publique, eau etc.

Mais surtout, au-delà des appels à l’unité, aucune des propositions formulées par notre groupe n’ont eu de prises de position favorables de la municipalité.

En matière de sécurité et de prévention, les effectifs continuent de croitre pour accompagner les politiques de baisses des moyens de la police nationale, l’expérimentation de la vidéosurveillance est poursuivie, sans parler de l’armement de la police municipale à balle réelle.

Nous pensons aussi au maintien du projet de téléphérique, à l’absence de progrès notables en matière écologique, à la non prise en compte de nos propositions pour démocratiser le PLU, à l’absence de réponse sur la question du Quotient Familial et de sa proportionnalité. A titre personnel, je rajouterai l’application de la réforme des rythmes scolaires comme motivation supplémentaire avec aujourd’hui le Plan Éducatif de Territoire.

Enfin, ce budget est celui d’accompagnement des politiques d’austérité. Il ne peut être satisfaisant. Qu’une partie des membres du Conseil Municipal continue de soutenir la politique du gouvernement est une chose. Mais nous n’oublions pas que lorsque Sarkozy était au pouvoir et appliquait la même politique, une partie des élus socialistes avait été capable de mener la fronde contre cette politique.

Nous regrettons qu’une même politique ne produise pas les mêmes effets aujourd’hui.

Nous n’oublions pas enfin que ces baisses de dotations servent en partie à financer le Crédit Impôt Compétitivité Emploi. CICE qui sert à financer le PSE de nos camarades de RLD.

Pour toutes ces raisons nous voterons contre le budget.

Lettre au maire des Lilas au sujet de l’armement de la police municipale

Monsieur le Maire,

Lors de la manifestation de soutien à la Maternité, le comité des Lilas du Parti de Gauche a découvert votre décision d’armer la police municipale de la ville à balles réelles. Cette mesure, nous l’avons donc apprise par hasard, comme bon nombre de lilasien-ne-s.

Ce choix, qui vient s’ajouter au déploiement des caméras de vidéo surveillance, relève pour nous d’une profonde dérive sécuritaire. De plus, cette mesure a été prise sans débat au Conseil Municipal : il s’agit là d’un réel déni de démocratie. Un tel choix concerne notre « vivre-ensemble » dans la cité par les risques qu’il peut engendrer : n’aurait-il pas nécessité un débat politique approfondi avec les citoyens plutôt que ce que nous considérons comme un passage en force ?

Nous ne comprenons pas les motifs et les éléments concrets qui justifieraient d’armer la Police Municipale. Quelles seraient leurs cibles ? De qui comptent-ils ainsi se protéger ? Nous ne pouvons que nous interroger alors que nous voyons la Police Municipale armée à balles réelles lors de la Manifestation de soutien à la Maternité des Lilas. Les Lilasien-ne-s ne sont pas des truands et nous sommes persuadés que la discussion, les politiques sociales et la prévention seraient à ce stade, et dans un souci de protection des citoyens, largement plus efficaces aux Lilas que d’armer la Police Municipale.

Les politiques d’austérité conduites par les gouvernements Sarkozy dans un premier temps, puis par le gouvernement de Jean Marc Ayrault ont réduit considérablement les moyens et de fait, la présence de la police nationale. Mais cela ne suffit pas à justifier ce choix. Les mairies ne peuvent être le relais de ces politiques d’austérité et doivent au contraire y résister. D’autres politiques de prévention et de sécurité publique sont possibles. C’est ce que propose le Parti de Gauche des Lilas. Ces revendications doivent être entendues.

Nous demandons notamment :

  • De retirer l’armement à la Police Municipale.
  • Un débat citoyen avec les lilasiens sur la vie dans la cité et les politiques de prévention sociale.
  • D’exiger du gouvernement un renforcement de la Police Nationale de proximité.
  • D’embaucher, si cela s’avère nécessaire, de nouveaux policiers municipaux.
  • De déployer une politique sociale approfondie dans les quartiers qui nécessiteraient une politique particulière de prévention de la délinquance.

Nous nous rendons disponibles pour vous rencontrer et faire entendre nos propositions.

Dans l’attente, Monsieur le Maire, d’une réponse de votre part, soyez assuré de nos salutations respectueuses.

Le Comité du Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint-Gervais.

Aux Lilas, l’austérité nuit gravement à la sécurité

Tract PM

 

Le Parti de Gauche a constaté que la Police Municipale des Lilas était maintenant armée à balles réelles. Non seulement aucun lilasien n’en a été informé mais le débat n’a même pas eu lieu en Conseil Municipal. Il s’agit là d’un profond déni de démocratie. L’avis des lilasiens sur un sujet aussi grave est évidemment indispensable.

Le maire nous avait déjà imposé son projet de vidéosurveillance sous Sarkozy, présentée comme nécessaire par la restriction des moyens de la police nationale. Voilà que la même politique d’austérité et de coupes dans les budgets de la police poursuivie par un gouvernement socialiste amène le maire à franchir une ligne rouge autrefois infranchissable. Plutôt que d’embaucher, le maire préfère armer la police !

Nous refusons fermement cette mesure dangereuse et anti démocratique et demandons au Conseil Municipal de se mobiliser contre cette décision.

Pour le Parti de gauche des Lilas, une politique municipale vraiment de gauche devrait privilégier l’embauche de policiers de proximité ainsi que le développement d’une véritable politique sociale cohérente, meilleurs garants de la prévention.

Nous appelons tous les citoyens des Lilas à s’organiser contre la dérive sécuritaire de la politique du maire.