Tag Archive for Education nationale

Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance.

La semaine dernière, comme partout en France, les mesures de carte scolaire ont été publiées. Le nombre de fermetures de classes dans les écoles maternelles et primaires est inédit.

La politique d’austérité du gouvernement est flagrante. Si le ministère de l’Education Nationale argumente en expliquant que les fermetures de classes sont avant tout motivées par une baisse de la population, cet argument ne fonctionne pas : le département de Seine-Saint-Denis verra l’an prochain la création de 126 classes, mais il en subira également la fermeture de 51. C’est particulièrement le cas de deux classes (une maternelle et une élémentaire) aux Lilas et d’une classe en école élémentaire au Pré saint-Gervais, alors que la population scolaire augmente dans les deux villes.

Dans le secondaire, le collège J.J. Rousseau du Pré Saint-Gervais perdra également deux classes de sixième l’an prochain, alors que ses effectifs ne diminuent pas. De ce fait, les élèves gervaisiens et lilasiens seront donc plus nombreux par classe, ce qui ne peut que nuire à leurs apprentissages. Il s’agit bien d’une réduction de l’offre de service public motivé par une logique austéritaire.

Il est urgent de se mobiliser toutes et tous : la politique libérale menée au plus haut niveau de l’Europe a des incidences sur nos vies quotidiennes et nuit à nos enfants. Il n’est rien d’inéluctable, ces décisions ne sont que politiques, mobilisons-nous !

L’Ecole publique dynamitée : Najat Vallaud-Belkacem externalise le temps scolaire

Avec sa réforme des rythmes scolaires, Vincent Peillon avait préparé la charge mais c’est bien Najat Vallaud-Belkacem qui vient d’allumer la mèche pour dynamiter l’éducation nationale.

La Ministre vient ainsi d’adresser, par l’intermédiaire des recteurs, des courriers aux maires leur annonçant qu’ils auraient à prendre en charge au travers des activités périscolaires quatre demi-journées du temps scolaire afin de libérer les enseignants pour des réunions de concertation.

Le glissement du temps périscolaire sur le temps scolaire, et inversement, sont donc désormais établis. Les activités périscolaires sont propulsées dans le temps éducatif et bientôt, ce seront des activités scolaires qui seront rejetées dans le périscolaire.

Comble du cynisme, cette demande de la Ministre intervient pour permettre aux enseignants de se réunir…sur le socle commun, l’outil même du nivellement par le bas de l’éducation et de la segmentation des savoirs !

Après avoir rendu les activités périscolaires potentiellement payantes comme par exemple au Pré Saint Gervais ou à Lyon chez Gérard Colomb, les parents devront-ils dans quelques jours payer pour mettre leur enfants à l’école sur le temps scolaire ?

Face à cette privatisation rampante de l’école publique, il est urgent de mettre aussi un grand coup de balai rue de Grenelle.

Le Parti de Gauche des Lilas-Le Pré Saint Gervais réaffirme son opposition totale à la réforme des rythmes scolaires, véritable casse de l’égalité de traitement de nos enfants à l’école. Avec le vœu que Mathieu Agostini, Conseiller Municipal Parti de Gauche des Lilas, avait déposé, nous avions tenté de convaincre la majorité municipale de résister à cette casse de l’Éducation Nationale. La Ministre nous donne maintenant bien tristement raison.

Rythmes scolaires aux Lilas, chronique d’une catastrophe annoncée

rythmes scolaires

Devant l’autisme ministériel, le maire des Lilas et son équipe, plutôt que de résister aux diktats technocratiques, ont bricolé vite fait une solution dont nous avons immédiatement dénoncé l’inadéquation par un vœu de notre élu Mathieu Agostini au conseil municipal.

Le résultat est là : à peine un mois après la rentrée, les agents communaux n’en peuvent plus des dysfonctionnements dont pâtissent aussi enfants, parents et enseignant.e.s. La CGT dépose par conséquent un préavis de grève pour le mercredi 1er octobre.

Le Parti de Gauche Les Lilas-Le Pré assure de son entière solidarité les agent.e.s mobilisé.e.s pour obtenir les moyens supplémentaires qu’exige a minima cette réforme à l’emporte-pièce.

Le site des Agents territoriaux Cgt des Lilas.

Urgence sanitaire et sociale : pour le recrutement d’un médecin scolaire sur Les Lilas et Le Pré

Notre comité du Parti de Gauche apporte et apportera tout son soutien à l’initiative lancée par la FCPE locale.

D’ores-et-déjà, signez la pétition dans les écoles auprès des représentant-e-s ou bien en ligne.

Urgence éducative : pour la réparation des dégâts commis par la Droite

Aujourd’hui les instituteurs/trices de Seine-Saint-Denis sont en grève pour continuer à assurer leur mission dans des conditions décentes, ce que les dotations d’urgence ne permettent pas : classes surchargées, remplacements non assurés, etc.

Notre comité du Parti de Gauche témoigne toute sa solidarité aux grévistes qui défendent ainsi le service public et aux familles qui souffrent de sa profonde dégradation.

Soutien aux parents d’élèves de l’école Romain Rolland

 

Depuis maintenant plusieurs mois, l’école élémentaire Romain Rolland aux Lilas souffre de dysfonctionnements graves de l’inspection académique qui n’assure pas le remplacement d’un enseignant.

Les parents d’élèves s’étaient déjà mobilisés à la fin de l’année scolaire, en juin, pour réclamer un remplacement durable.

Depuis la rentrée, cette situation perdure et les parents d’élèves, excédés, sont en lutte.

Le Parti de gauche des Lilas apporte naturellement son soutien à l’équipe enseignante et aux parents et demande à l’Education nationale d’assurer les remplacements permettant de garantir aux enfants de l’école publique l’enseignement de qualité auquel ils ont droit.

Le Président de la république s’est engagé à faire de l’école une priorité de son mandat. Cet engagement doit être tenu, aux Lilas, comme partout ailleurs en France.

Pour l’école publique, le changement est urgent

François Hollande et la majorité socialiste à l’Assemblée nationale se sont engagés à faire de l’école publique une priorité.

Après 10 années de droite au pouvoir, il y a urgence.

Le constat est désastreux, que ce soit en matière de formation des enseignants, de remplacement de professeurs absents pour maladie, de soutien aux élèves en difficulté avec la suppression du réseau RASED.

Aux Lilas, nous en souffrons aussi et des dysfonctionnements inacceptables nous ont été rapportés en école élémentaire.

Des parents d’élèves se mobilisent pour que leurs enfants puissent disposer de l’enseignement de qualité qui leur est dû.

Les remplacements doivent être effectués par des enseignants formés.
Les élèves ne peuvent attendre plusieurs semaines un remplacement ou voir se succéder des remplaçants différents chaque jour.

L’école publique est en danger. Le changement promis doit se faire maintenant mais les chiffres des renforts d’effectifs annoncés par le ministère à la rentrée pour notre département sont inquiétants tant ils semblent dérisoires face aux attentes des parents et des enseignants.

Le Parti de gauche sera particulièrement vigilant sur cette question à la rentrée de septembre.