Tag Archive for Ecole

Pour le droit à la cantine pour tous les enfants scolarisés !

Communiqué du Parti de gauche 93

cantine

Dans une circulaire datée du 8 octobre dernier, le Conseil général de Seine-Saint-Denis recommande aux chefs d’établissements des collèges du département de ne plus accepter dans les cantines, les enfants dont les familles auraient des dettes envers la restauration scolaire.

Par cette chasse aux impayés, dont les premières victimes seront les élèves, Mathieu Hanotin (PS), vice-président chargé de l’éducation et de la jeunesse, via son directeur administratif, entend permettre à la collectivité de maintenir « des tarifs accessibles aux familles les moins favorisées ». Le Parti de gauche 93 dénonce vigoureusement cette démarche, déclinaison locale des politiques d’austérité imposées par le gouvernement.

S’attaquer aux plus démunis afin de financer une politique sensée leur être destinée est en effet incompréhensible. Alors que la précarité et le chômage contraignent, dans notre département plus qu’ailleurs, un grand nombre de foyers à accumuler les loyers et factures d’énergie impayés, il est du ressort des pouvoirs publics de les soutenir et non de les accabler encore et encore.

C’est par une politique de justice sociale et de solidarité que l’on vient en aide aux moins favorisés et non en considérant l’humain comme une question secondaire. Car en effet, c’est aux enfants qu’on s’attaque en appliquant ce type de démarche inique. Stigmatisante et contre productive, elle n’a pas sa place au sein d’un établissement scolaire.

Le Parti de gauche 93 tient par ailleurs a dénoncer le double discours de Stéphane Troussel (PS), président du Conseil général, qui est révélateur des conséquences réelles de l’austérité appliquée dans le département. Car derrière les discours sociaux se cache l’accompagnement des politiques anti sociales.

En effet, en février 2013, en pleine polémique autour de la hausse des tarifs des cantines, celui-ci affirmait vouloir « permettre à tous les collégiens de bénéficier d’un repas équilibré par jour car, pour certains, c’est parfois le seul ». Aujourd’hui, il demande pourtant aux établissements de ne plus accepter les enfants dont les familles ont des impayés. Que doit-on en conclure ?

Nous demandons donc à ce que tous les élèves scolarisés, quelle que soit leur situation personnelle, aient un égale accès à la cantine. On ne déroge pas avec le principe d’égalité devant le service public. En s’en prenant aux enfants, c’est l’avenir que le Parti socialiste insulte.

Parti de gauche 93
partidegauche93@gmail.com

Rythmes scolaires aux Lilas, chronique d’une catastrophe annoncée

rythmes scolaires

Devant l’autisme ministériel, le maire des Lilas et son équipe, plutôt que de résister aux diktats technocratiques, ont bricolé vite fait une solution dont nous avons immédiatement dénoncé l’inadéquation par un vœu de notre élu Mathieu Agostini au conseil municipal.

Le résultat est là : à peine un mois après la rentrée, les agents communaux n’en peuvent plus des dysfonctionnements dont pâtissent aussi enfants, parents et enseignant.e.s. La CGT dépose par conséquent un préavis de grève pour le mercredi 1er octobre.

Le Parti de Gauche Les Lilas-Le Pré assure de son entière solidarité les agent.e.s mobilisé.e.s pour obtenir les moyens supplémentaires qu’exige a minima cette réforme à l’emporte-pièce.

Le site des Agents territoriaux Cgt des Lilas.

Urgence sanitaire et sociale : pour le recrutement d’un médecin scolaire sur Les Lilas et Le Pré

Notre comité du Parti de Gauche apporte et apportera tout son soutien à l’initiative lancée par la FCPE locale.

D’ores-et-déjà, signez la pétition dans les écoles auprès des représentant-e-s ou bien en ligne.

Urgence éducative : pour la réparation des dégâts commis par la Droite

Aujourd’hui les instituteurs/trices de Seine-Saint-Denis sont en grève pour continuer à assurer leur mission dans des conditions décentes, ce que les dotations d’urgence ne permettent pas : classes surchargées, remplacements non assurés, etc.

Notre comité du Parti de Gauche témoigne toute sa solidarité aux grévistes qui défendent ainsi le service public et aux familles qui souffrent de sa profonde dégradation.

Soutien aux parents d’élèves de l’école Romain Rolland

 

Depuis maintenant plusieurs mois, l’école élémentaire Romain Rolland aux Lilas souffre de dysfonctionnements graves de l’inspection académique qui n’assure pas le remplacement d’un enseignant.

Les parents d’élèves s’étaient déjà mobilisés à la fin de l’année scolaire, en juin, pour réclamer un remplacement durable.

Depuis la rentrée, cette situation perdure et les parents d’élèves, excédés, sont en lutte.

Le Parti de gauche des Lilas apporte naturellement son soutien à l’équipe enseignante et aux parents et demande à l’Education nationale d’assurer les remplacements permettant de garantir aux enfants de l’école publique l’enseignement de qualité auquel ils ont droit.

Le Président de la république s’est engagé à faire de l’école une priorité de son mandat. Cet engagement doit être tenu, aux Lilas, comme partout ailleurs en France.

Pour l’école publique, le changement est urgent

François Hollande et la majorité socialiste à l’Assemblée nationale se sont engagés à faire de l’école publique une priorité.

Après 10 années de droite au pouvoir, il y a urgence.

Le constat est désastreux, que ce soit en matière de formation des enseignants, de remplacement de professeurs absents pour maladie, de soutien aux élèves en difficulté avec la suppression du réseau RASED.

Aux Lilas, nous en souffrons aussi et des dysfonctionnements inacceptables nous ont été rapportés en école élémentaire.

Des parents d’élèves se mobilisent pour que leurs enfants puissent disposer de l’enseignement de qualité qui leur est dû.

Les remplacements doivent être effectués par des enseignants formés.
Les élèves ne peuvent attendre plusieurs semaines un remplacement ou voir se succéder des remplaçants différents chaque jour.

L’école publique est en danger. Le changement promis doit se faire maintenant mais les chiffres des renforts d’effectifs annoncés par le ministère à la rentrée pour notre département sont inquiétants tant ils semblent dérisoires face aux attentes des parents et des enseignants.

Le Parti de gauche sera particulièrement vigilant sur cette question à la rentrée de septembre.