Archive for Communiqués du comité

Le Parti de Gauche des Lilas en soutien aux salariés de RLD Les Lilas

Vendredi 14 novembre, Mathieu Agostini, Conseiller Municipal et membre du Bureau National du Parti de Gauche a rencontré des salariés de la blanchisserie RLD des Lilas. Cette entreprise est sous le coup d’une annonce de plan social. Plus de 70 travailleurs sont concernés. La direction de l’entreprise annonce 11 licenciements secs. Mais en réalité, l’objectif est de fermer le site. Tous les autres salariés seraient alors dispersés à plus de 3 heures de trajets. Ce sont des licenciements déguisés.

Le Parti de Gauche des Lilas assure les salariés de son soutien total dans leur démarche de résistance. Nous serons à leurs côtés chaque fois que ce sera nécessaire.

Cette situation, sur une activité historique aux Lilas et sur un site rentable pendant des années est la conséquence de comportements de patrons voyous. Le fond de pension qui gère l’entreprise veut liquider le site, licencier ses salariés pour améliorer la rentabilité de la future cession de cette activité. Fond de pension qui a bénéficié des largesses du gouvernement socialiste en touchant 1,6 millions d’euros de crédits d’impôts dans le cadre du pacte de responsabilité. Le groupe pourrait toucher autant cette année.

Le gouvernement a beau jeu de demander des contreparties au pacte de responsabilité. Les voilà : l’argent sert à financer les licenciements et à rémunérer les actionnaires. Le Parti de Gauche des Lilas demande le retrait du pacte de responsabilité. Preuve est faite qu’il ne sert pas à créer mais à détruire les emplois.

Pour les soutenir :

RLD Les Lilas : 42 rue des bruyères

Twitter : @rldleslilas

Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100004837154950&fref=ts

Tous dans la rue samedi 15 novembre.

Le Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint Gervais se joint a l’appel du collectif national AAA, Alternative à l’Austérité qui appelle à une journée nationale de manifestations le 15 novembre prochain.

Parce que contre le libéralisme et contre la dérive libérale du gouvernement, nous ne pourrons résister qu’ensemble.

Gervaisiens, lilasiens : Rendez-vous ce samedi 15 novembre devant Carrefour Market à 13h pour un départ collectif vers Denfert-Rochereau.

Marche 15 novembre

En marche contre le gouvernement et son budget ! L’oligarchie au pouvoir nous a confisqué notre souveraineté.  Read more

Pour le droit à la cantine pour tous les enfants scolarisés !

Communiqué du Parti de gauche 93

cantine

Dans une circulaire datée du 8 octobre dernier, le Conseil général de Seine-Saint-Denis recommande aux chefs d’établissements des collèges du département de ne plus accepter dans les cantines, les enfants dont les familles auraient des dettes envers la restauration scolaire.

Par cette chasse aux impayés, dont les premières victimes seront les élèves, Mathieu Hanotin (PS), vice-président chargé de l’éducation et de la jeunesse, via son directeur administratif, entend permettre à la collectivité de maintenir « des tarifs accessibles aux familles les moins favorisées ». Le Parti de gauche 93 dénonce vigoureusement cette démarche, déclinaison locale des politiques d’austérité imposées par le gouvernement.

S’attaquer aux plus démunis afin de financer une politique sensée leur être destinée est en effet incompréhensible. Alors que la précarité et le chômage contraignent, dans notre département plus qu’ailleurs, un grand nombre de foyers à accumuler les loyers et factures d’énergie impayés, il est du ressort des pouvoirs publics de les soutenir et non de les accabler encore et encore.

C’est par une politique de justice sociale et de solidarité que l’on vient en aide aux moins favorisés et non en considérant l’humain comme une question secondaire. Car en effet, c’est aux enfants qu’on s’attaque en appliquant ce type de démarche inique. Stigmatisante et contre productive, elle n’a pas sa place au sein d’un établissement scolaire.

Le Parti de gauche 93 tient par ailleurs a dénoncer le double discours de Stéphane Troussel (PS), président du Conseil général, qui est révélateur des conséquences réelles de l’austérité appliquée dans le département. Car derrière les discours sociaux se cache l’accompagnement des politiques anti sociales.

En effet, en février 2013, en pleine polémique autour de la hausse des tarifs des cantines, celui-ci affirmait vouloir « permettre à tous les collégiens de bénéficier d’un repas équilibré par jour car, pour certains, c’est parfois le seul ». Aujourd’hui, il demande pourtant aux établissements de ne plus accepter les enfants dont les familles ont des impayés. Que doit-on en conclure ?

Nous demandons donc à ce que tous les élèves scolarisés, quelle que soit leur situation personnelle, aient un égale accès à la cantine. On ne déroge pas avec le principe d’égalité devant le service public. En s’en prenant aux enfants, c’est l’avenir que le Parti socialiste insulte.

Parti de gauche 93
partidegauche93@gmail.com

Le patronat fait bombance, les salariés, les retraités, les chômeurs et les familles trinquent !

Communiqué du Front de Gauche Seine Saint Denis.

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 (PLFSS 2015) vient d’entrer en discussion à l’assemblée nationale. Orchestrant le « pacte de responsabilité », il va accorder 41 milliards d’euros de cadeaux aux entreprises et réaliser 50 milliards d’euros d’économies budgétaires sur des dépenses utiles aux habitants, en réduisant des missions de service public, le budget des collectivités locales et le financement de la Sécurité Sociale… Le patronat fait bombance et ce sont les salariés, les retraités, les chômeurs et les familles qui vont trinquer !

manif

Pour la branche famille, le gouvernement envisage de réduire de deux tiers la prime de naissance pour le second enfant, de diviser par deux la durée du congé parental d’éducation pour les mères, de repousser de 14 à 16 ans la majoration des allocations familiales et de revaloriser un mois plus tard différentes prestations…

Pour la branche maladie, ce sont 3,2 milliards d’économies qui sont prévues sur le dos des malades, en ciblant particulièrement les médicaments, les durées d’hospitalisation et les remboursements de soins médicaux.

Et si les retraités peuvent donner l’impression d’être mieux lotis, ils sont loin de la coupe aux lèvres ! Les réformes des retraites menées depuis les vingt dernières années ont réduit drastiquement le niveau des pensions et les revalorisations annuelles sont largement insuffisantes. Le seul geste du gouvernement est d’accorder l’aumône aux plus petites retraites. Avec une prime exceptionnelle de 11 centimes d’euros par jour, les retraités n’auront pas les moyens de mettre davantage de beurre dans les épinards…

Le Front de Gauche propose d’autres solutions pour garantir et même améliorer les droits à la sécurité sociale. Notamment la taxation des énormes revenus financiers des entreprises au même niveau que les salaires, ce qui dégagerait plus de 70 milliards d’euros, et le renforcement des moyens humains et financiers des organismes de sécurité sociale pour lutter contre les abus. En effet, le patronat fraude chaque année 25 milliards d’euros de cotisations sociales, selon un récent rapport de la cour des comptes. Pourquoi est ce que ce serait aux familles, aux salariés, aux chômeurs ou aux retraités de passer à la caisse ?

Ce PLFSS 2015 est définitivement marqué du sceau de l’iniquité, finançant au prix fort tous les caprices du patronat, sur le dos des classes moyennes et populaires. Le gouvernement doit retirer son projet de loi !

Toutes celles et ceux qui veulent défendre la Sécurité Sociale pourront compter sur le soutien des militants du Front de gauche de Seine-Saint-Denis et leurs élu-es. Ils vous donnent rendez-vous ce jeudi 16 octobre pour la journée nationale d’action interprofessionnelle pour la reconquête de la Sécurité sociale.

fdg93

L’Ecole publique dynamitée : Najat Vallaud-Belkacem externalise le temps scolaire

Avec sa réforme des rythmes scolaires, Vincent Peillon avait préparé la charge mais c’est bien Najat Vallaud-Belkacem qui vient d’allumer la mèche pour dynamiter l’éducation nationale.

La Ministre vient ainsi d’adresser, par l’intermédiaire des recteurs, des courriers aux maires leur annonçant qu’ils auraient à prendre en charge au travers des activités périscolaires quatre demi-journées du temps scolaire afin de libérer les enseignants pour des réunions de concertation.

Le glissement du temps périscolaire sur le temps scolaire, et inversement, sont donc désormais établis. Les activités périscolaires sont propulsées dans le temps éducatif et bientôt, ce seront des activités scolaires qui seront rejetées dans le périscolaire.

Comble du cynisme, cette demande de la Ministre intervient pour permettre aux enseignants de se réunir…sur le socle commun, l’outil même du nivellement par le bas de l’éducation et de la segmentation des savoirs !

Après avoir rendu les activités périscolaires potentiellement payantes comme par exemple au Pré Saint Gervais ou à Lyon chez Gérard Colomb, les parents devront-ils dans quelques jours payer pour mettre leur enfants à l’école sur le temps scolaire ?

Face à cette privatisation rampante de l’école publique, il est urgent de mettre aussi un grand coup de balai rue de Grenelle.

Le Parti de Gauche des Lilas-Le Pré Saint Gervais réaffirme son opposition totale à la réforme des rythmes scolaires, véritable casse de l’égalité de traitement de nos enfants à l’école. Avec le vœu que Mathieu Agostini, Conseiller Municipal Parti de Gauche des Lilas, avait déposé, nous avions tenté de convaincre la majorité municipale de résister à cette casse de l’Éducation Nationale. La Ministre nous donne maintenant bien tristement raison.

Rythmes scolaires aux Lilas, chronique d’une catastrophe annoncée

rythmes scolaires

Devant l’autisme ministériel, le maire des Lilas et son équipe, plutôt que de résister aux diktats technocratiques, ont bricolé vite fait une solution dont nous avons immédiatement dénoncé l’inadéquation par un vœu de notre élu Mathieu Agostini au conseil municipal.

Le résultat est là : à peine un mois après la rentrée, les agents communaux n’en peuvent plus des dysfonctionnements dont pâtissent aussi enfants, parents et enseignant.e.s. La CGT dépose par conséquent un préavis de grève pour le mercredi 1er octobre.

Le Parti de Gauche Les Lilas-Le Pré assure de son entière solidarité les agent.e.s mobilisé.e.s pour obtenir les moyens supplémentaires qu’exige a minima cette réforme à l’emporte-pièce.

Le site des Agents territoriaux Cgt des Lilas.

Il faut changer le système, pas le climat : le Parti de Gauche Lilas-Le Pré Saint Gervais participera à Alternatiba Gonesse

Alternatiba Gonesse

Le 23 septembre aura lieu un sommet de l’ONU pour « donner un nouvel élan aux négociations climatiques ». Pour le Parti de Gauche, les documents préparatoires à cette conférence sont inquiétants. Rien n’indique que ces travaux aboutiront sur des objectifs concrets ou bénéficieraient des financements adéquats. Pire, les outils proposés sont des partenariats publics-privés et de nouveaux mécanismes de marché.

Après la conférence de Varsovie qui a vu la mainmise définitive des puissants et des marchés sur les négociations climatiques, il est clair qu’une solution d’intérêt général ne pourra émerger que de la fédération des peuples face à l’enjeu climatique. Le Parti de Gauche sera donc présent à Alternatiba Gonesse en soutien aux alternatives concrètes ce weekend.

Il est temps d’engager la transition écologique !

Je signe pour la 6e République !

logo_M6R

La plateforme pour la 6e République est lancée ! Désormais, chacun peut aller signer l’appel pour demander la convocation d’une assemblée constituante qui fonde avec les citoyens la 6e République…

Je signe !

La 6e République n’est pas seulement un mot d’ordre institutionnel et encore moins un mécano politicien. C’est un projet global : la reconquête et l’extension de la souveraineté du peuple dans tous les domaines de la vie commune.

Assurer la souveraineté populaire, par exemple en rendant obligatoire le recours au référendum pour tout changement de la Constitution ou tout traité européen.

Rendre possible l’intervention citoyenne en toute circonstance. C’est le sens de la proposition de référendum révocatoire pour donner la possibilité de d’écourter le mandat d’un élu que les citoyens ne jugeraient plus digne de leur confiance.

Mais cette intervention populaire ne doit pas concerner que les personnes, elle doit aussi s’exprimer sur les grands sujets en rendant possible un référendum d’initiative populaire.

Rendre le citoyen roi dans la cité donc.

Dans l’entreprise aussi ! Là encore, les propositions sont nombreuses : doter les comités d’entreprises d’un droit de veto sur les grandes orientations de l’entreprise, créer un droit de préemption pour que les salariés puissent reprendre leur entreprise sous forme coopérative …

Construire la République sociale et écologique

Défendre la 6e République, c’est aussi vouloir garantir les droits écologiques de l’être humain : protection de la propriété collective des biens publics comme l’eau, interdiction du brevetage du vivant etc.

Et franchir un nouveau cap dans l’émancipation en étendant le bénéfice de la loi laïque de 1905 à tout le territoire de la République, en constitutionalisant le droit de maîtriser son propre corps, ou en garantissant la neutralité d’internet.

L’oligarchie défend la 5e

« Quand certains parlent d’aller vers la 6e République, je leur dis : revenons déjà à la 5e »

Marine Le Pen, 30 août 2014

« Je n’ai jamais été favorable à une 6e République »

François Hollande, 3 octobre 2013

« On ne fera pas la rupture en abandonnant la 5e République. Leur 6e République, c’est le retour de l’impuissance ».

Nicolas Sarkozy, 2007 »

Et pour cause, la 6ème République que nous proposons ce sont aussi des mesures d’urgence pour une vie meilleure, pour le bien vivre !

Hausse du SMIC à 1700 euros bruts et plan général d’augmentation des salaires

Interdiction des licenciements économiques et réquisition des entreprises qui délocalisent

Titularisation des 800 000 précaires de la fonction publique

Diminution des impôts par la création de 14 tranches progressives et mise en place d’un revenu maximum pour les plus riches

Indemnisation plus longue des chômeurs

Retraite à 60 ans à taux plein et plus une pension en dessous du SMIC

Création rapide de 200 000 logements sociaux, blocage des loyers et réquisition des logements vides

Gratuité des premiers mètres cubes d’eau et d’énergie

Remboursement à 100% des soins de santé

Création d’emplois par le développement des services publics et la diminution de leurs tarifs : pôle public bancaire, pôle public de l’énergie et pôle public des transports

Face à la catastrophe climatique en cours, engager immédiatement la transition énergétique pour sortir des énergies carbonées et du nucléaire, mettre en place les premiers outils d’une planification écologique

Garantir les droits universels : droit au logement, à l’eau, à l’énergie, à la santé

Une première victoire pour les opposants à la fermeture de la maternité des Lilas

mater des lilas

Le parti de gauche se réjouit du renoncement de l’ARS au projet de déménagement de la maternité des Lilas à Montreuil. Celui-ci s’accompagne de la couverture du déficit de 2014 annonce la CGT du personnel ce qui est une bonne nouvelle.

C’est la preuve que la mobilisation peut payer. Salariés, syndicalistes, membres du collectif, politiques se sont attachés à démontrer contre les arguments iniques de l’ARS l’absurdité de son projet. C’est maintenant chose faite et c’est une première victoire pour ceux qui luttent depuis si longtemps pour que la Maternité des Lilas reste aux Lilas.

La  lutte des personnels hospitaliers ne peut s’achever avant que la reconstruction matérielle et financière de ce centre ne soit garantie aux Lilas. L’ARS a donné à peine un mois pour présenter un projet viable. La situation d’austérité dans le secteur de la santé imposée par le gouvernement et appliquée par l’ARS oblige les collectivités, elles-mêmes en situation financière tendue, à mettre la main à la poche. Elles s’y sont engagées, nous souhaitons que cet engagement soit confirmé.

Le Parti de Gauche appelle à ce que la solution politique soit concertée avec les salariés de la maternité. C’est la défense des emplois qui est en jeu pour le maintien de la maternité des Lilas afin de répondre aux enjeux de santé publics capitaux de notre territoire .

Une première victoire pour la maternité

Le parti de gauche des Lilas et du Pré se réjouit du renoncement de l’ARS au projet absurde de déménagement de la maternité des Lilas à Montreuil.
La longue lutte du personnel ne peut s’achever avant que la reconstruction ne soit mise en œuvre aux Lilas.
Pour les emplois qui sont en jeu, et pour la garantie du maintien du centre d’orthogénie lié à la maternité, nous espérons et attendons que cette nouvelle se double d’une volonté politique qui permette de débloquer la situation.