Archive for Communiqués du comité

Soutenons les Goodyear

Pour la première fois depuis un demi-siècle un gouvernement a demandé que soient requises des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participé avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

Goodyear

Comme vous le savez, il y a quelques jours, d’anciens salariés de Goodyear ont été condamnés à 24 mois de prison dont neuf fermes à la demande du Procureur de la République, représentant de l’État et ce alors même que les poursuites étaient abandonnées contre eux.

Contre cette justice de classe, une pétition a recueilli plus de 120 000 signatures en quelques jours.

Nous vous invitons à la signer ici

Aidons les camarades de Goodyear dans leur soutien. Faites signer la pétition que vous trouverez ici en pièce jointe puis reportez les signatures sur la pétition en ligne. Prenez symboliquement les places de vos quartiers, faites du porte à porte, ou sur les marchés.

Élu pour un tout autre programme, le gouvernement impose son coup d’état permanent. Pour empêcher toute contestation, les salariés et les citoyens sont violemment réprimés. Toutes et tous, nous savons que cette répression prépare les coups suivants, et notamment les attaques du Code du Travail.

Soutenons les travailleurs de Goodyear !

Comité du Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint Gervais

Libération des 6 d’Air France

air france

La CGT archives vient de lancer une pétition pour soutenir les 6 salariés d’Air France arrêtés par la police cette semaine après le CE agité de l’entreprise aéronautique qui avait annoncé plusieurs milliers de suppressions d’emplois.

Le Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint Gervais s’associe au mouvement de soutien aux salariés d’Air France et dénonce ces tentatives de criminaliser le mouvement social.

Voilà qu’on arrête des salariés chez eux et que l’on communiqué sur cette arrestation comme s’il s’agissait de terroristes ou dangereux criminels ! On n’a pas le souvenir de pareil traitement pour un Cahuzac, un fraudeur fiscal ou un patron voyou. Le PG dénonce une politique de classe qui s’en prend toujours aux mêmes.

VOUS AUSSI, SIGNEZ ET FAITES SIGNER CETTE PÉTITION SYNDICALE !

Texte de la pétition :

LIBÉRATION IMMÉDIATE DES 6 D’AIR FRANCE !

HALTE AUX POURSUITES, AUCUNE SANCTION !

Ce lundi 12 octobre 2015, six salariés d’Air France ont été arrêtés à leur domicile comme de vulgaires trafiquants de drogue par les policiers de la police de l’air et des frontières (PAF). Ces six salariés, pour plusieurs d’entre eux syndiqués, sont poursuivis pour des « violences volontaires en réunion » et d’ « entrave au déroulement d’un comité d’entreprise », des faits commis le 5 octobre dernier et passibles de cinq ans de prison. Ils ont été placés en garde à vue à Roissy (77).

De quoi seraient-ils coupables ? D’avoir laissé exploser leur colère parce que leur vie et celle de leur famille est en danger ? D’avoir dit non aux 2 900 licenciements secs annoncés par la Direction ?

Serions-nous revenus au temps de la répression anti-ouvrière la plus noire ?

Ne laissons pas faire !

Protégeons les 6 d’AIR France !
Signez et faites signer la pétition pour :

- Libération immédiate des 6 d’Air France !

- Halte aux poursuites, aucune sanction !

 

>>>>  JE SIGNE LA PETITION <<<<<

Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance.

La semaine dernière, comme partout en France, les mesures de carte scolaire ont été publiées. Le nombre de fermetures de classes dans les écoles maternelles et primaires est inédit.

La politique d’austérité du gouvernement est flagrante. Si le ministère de l’Education Nationale argumente en expliquant que les fermetures de classes sont avant tout motivées par une baisse de la population, cet argument ne fonctionne pas : le département de Seine-Saint-Denis verra l’an prochain la création de 126 classes, mais il en subira également la fermeture de 51. C’est particulièrement le cas de deux classes (une maternelle et une élémentaire) aux Lilas et d’une classe en école élémentaire au Pré saint-Gervais, alors que la population scolaire augmente dans les deux villes.

Dans le secondaire, le collège J.J. Rousseau du Pré Saint-Gervais perdra également deux classes de sixième l’an prochain, alors que ses effectifs ne diminuent pas. De ce fait, les élèves gervaisiens et lilasiens seront donc plus nombreux par classe, ce qui ne peut que nuire à leurs apprentissages. Il s’agit bien d’une réduction de l’offre de service public motivé par une logique austéritaire.

Il est urgent de se mobiliser toutes et tous : la politique libérale menée au plus haut niveau de l’Europe a des incidences sur nos vies quotidiennes et nuit à nos enfants. Il n’est rien d’inéluctable, ces décisions ne sont que politiques, mobilisons-nous !

Départementales – La démocratie confisquée

democratieLe Parti de Gauche, Ensemble !, Le PCF, des membres de EELV, le mouvement citoyen (A Gauche Autrement) se sont mobilisés au Pré Saint Gervais et le Front de Gauche et citoyens aux Lilas pour les élections départementales sur les cantons Pantin/ Le Pré St Gervais et Les Lilas/Romainville/Bagnolet.

Cette mobilisation s’est faite autour de valeurs de solidarité, de citoyenneté et d’écologie, valeurs essentielles communes qui sont mises à mal par les politiques d’austérité menées par la droite et aujourd’hui par le parti socialiste.

En prenant de l’ampleur, la construction de l’alternative à gauche a permis un espoir et est une véritable chance contre les anti-démocrates. Dimanche dernier, 5 800 électeurs sur nos deux cantons ont suivi ces candidats rassemblés et ces derniers ont pu accéder au deuxième tour, reléguant le FN et la droite dans les limbes du premier tour.

Mais les valeurs que défendent ces candidats ne pourront vous être proposées au second tour des élections départementales sur ces cantons et d’autres encore. Un accord de désistement a été signé, au nom du danger de la droite dans notre département, entre les directions du PS et ses satellites, du PCF et d’EELV. Accord dont Claude Bartolone se félicite.

C’est un déni de démocratie inacceptable. C’est une confiscation en règle de notre droit de placer dans l’urne le bulletin pour une véritable alternative à gauche. La politique que nous défendons n’est pas celle que mène le Parti socialiste.

S’agissant des forces du Front de Gauche, le PCF a unilatéralement décidé de signer cet accord qui est loin d’engager toutes les forces de gauche du département. Le PG et Ensemble ! notamment, membres du Front de Gauche, n’en sont pas signataires. Les mouvements citoyens non plus ! Quelle peut être la justification d’un désistement dans des cantons où la droite et l’extrême droite sont battues dès le premier tour ?

Cet accord de second tour vise à détruire une possible alternative écologique, sociale et citoyenne et met à mal la démocratie et le pluralisme. Il renforce le Front National en permettant à ce parti d’apparaître comme le seul audible à proposer une politique alternative.

Nous tous, électeurs qui avons le goût de la démocratie, la vraie, partageuse et fraternelle, consciente des problèmes et prête à les résoudre, nous avons été trahis par les appareils oligarchiques d’une banlieue déjà trop aux couleurs d’abstention. Trahis car, ensemble, avant de subir des pressions d’appareils peu scrupuleux, nos candidats étaient tous d’accord pour nous représenter au second tour, trahis car l’abstention gagnera encore des voix et le FN en tirera parti, trahis car une nouvelle fois, c’est la démocratie qui se trouve à terre.

L’échec des candidat.e.s du Parti socialiste ne relève que de sa seule responsabilité.

L’alternative à gauche est réelle, les forces sont disponibles, ne nous laissons plus piéger, faisons de la politique citoyenne, la vraie, plus nous serons nombreux, moins ils auront prise !

Une nouvelle victoire pour les salariés de RLD

parisien_photorld-cef60

La nouvelle est tombée hier soir et elle était attendue. La Direction RégionaIe des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation du Travail et de l’Emploi a invalidé le Plan Social d’Entreprise unilatéral proposé par la direction. C’est une excellente nouvelle qui prouve que la ténacité des salariés est à nouveau récompensée, que les méthodes des patrons voyous peuvent ne pas payer lorsque les salariés se mobilisent pour leurs droits.

C’est une nouvelle victoire. Nouvelle car les salariés ont déjà accompli beaucoup en peu de temps. Ils ont résisté aux pressions lorsqu’ils ont été assignés au tribunal et sont ressortis victorieux et renforcés. Ils ont su mener une grève difficile en pleine période de fêtes de Noël. Ils ont su rester unis dans l’adversité, créer un comité de soutien très ouvert, réunissant les forces politiques locales et les citoyens, organiser une manifestation réunissant plusieurs centaines de personnes et des rassemblements permettant de faire connaitre leur lutte.

De cette force collective, ils tirent les moyens de leur victoire. Nous saluons cette décision de la DIRECCTE et appelons, aux côtés des salariés, à venir les soutenir ce samedi 14 mars à partir de 19h00 pour une soirée festive au gymnase Liberté, situé 30 boulevard de la Liberté aux Lilas.

Police Municipale aux Lilas et au Pré Saint Gervais

Lors du Conseil Municipal des Lilas du 4 février dernier, nous avons pu constater que l’effectif de Police Municipale continue de croitre : ils sont aujourd’hui neuf agents. Le maire s’en est justifié ainsi : les politiques d’austérité diminuent de manière constante les effectifs et les moyens généraux de la Police Nationale. Ces embauches visent à accompagner ces politiques nationales. Le Maire ne s’est d’ailleurs pas caché qu’il comptait bien poursuivre autant que ce sera nécessaire les embauches et le renforcement de la police municipale.

Après la vidéo-surveillance et l’armement à balles réelles des agents, la majorité municipale poursuit sa politique de renforcement sécuritaire. Pourtant, faut-il rappeler que les policiers municipaux n’ont ni les attributions ni les formations de la Police Nationale y compris dans le maniement des armes à feu ? La Police Municipale est une police de proximité qui ne remplace pas la Police Nationale. Ce sont deux missions bien différentes et il est dangereux de confier aux uns ce que devraient faire les autres. Les politiques absurdes du gouvernement socialiste ne s’arrêtent pas là, puisqu’il va fournir 4000 armes et 8000 gilets pare-balles aux polices municipales.

Après les évènements tragiques de cette année et la recrudescence des actes racistes et violents visant toutes les communautés, il est plus qu’urgent de donner la priorité à la prévention et à l’accompagnement des populations, non au renforcement des mesures sécuritaires.

En bon élève discipliné des politiques sécuritaires menés par le PS, la mairie du Pré Saint Gervais a semble-t-il elle aussi l’intention de se doter d’une police municipale pour palier les effets des politiques austéritaires que ses amis socialistes ménent au gouvernement. La ville du Pré Saint Gervais ne compte aucun commissariat ni antenne de la police nationale.

Première promesse non tenue aux Lilas

Lors de la campagne municipale, Daniel Guiraud, interrogé par la CGT des Lilas-Bagnolet s’était engagé à organiser les élections du Comité des Oeuvres Sociales (COS) avant l’été…2014. Pourtant, dans un courrier adressé aux conseillers municipaux le 21 janvier dernier, nous avons été informé par la CGT des agents de la ville que ces élections n’avaient toujours pas eu lieu !
Monsieur le Maire, malgré nos interpellations jointes à celles de la CGT n’a pas donné d’explications satisfaisantes sur les raisons de cette promesse non tenue. Le Comité des Œuvres Sociales (l’équivalent des Comités d’Entreprise pour le secteur public) est un élément essentiel de la solidarité entre les salariés. Ce sont plusieurs dizaines de familles, agents de la ville, qui pouvaient ainsi partir en vacances chaque année grâce à la solidarité du COS. La CGT des territoriaux des Lilas s’est donc mobilisée et 270 agents de la ville ont signé une pétition demandant l’organisation au plus vite de ces élections.
Face à l’absence de réponse de la mairie aux interpellations à la fois de la CGT mais également des élus Les Lilas Autrement, Mathieu Agostini et Marie Geneviève Lentaigne ont déposé un vœu en Conseil Municipal soutenant la pétition des salariés. Grâce à leur mobilisation, les salariés ont enfin obtenu de la mairie qu’elle organise les élections. Nous regrettons cependant qu’ils aient eu à se mobiliser pour obtenir ce qui était un engagement de campagne et nous assurons tous les agents de notre soutien.

Victoire de Syriza en Grèce : un vent d’espoir pour les peuples

La chaine de l’austérité craque en Europe, le peuple reprend le pouvoir

Dimanche, le parti grec Syriza a remporté les élections législatives dans son pays. C’est une victoire sans précédent : un peuple relève la tête et a voté en conscience pour une politique sociale en rupture avec l’Europe Libérale.

soutien syriza

Syriza, l’équivalent du Front de Gauche en France ou de Podemos en Espagne, allié des Verts, a frôlé la majorité absolue et décimé  les partis traditionnels. L’équivalent de notre PS, responsable des politiques d’austérité en Grèce, se voit crédité de 4,5% ! Le parti fasciste Aube Dorée recule également.

Les mesures immédiates du gouvernement Syriza

Le peuple grec est dans une situation catastrophique. Des années de politiques d’austérité ont fait exploser la pauvreté et détruit tous les services publics. Le pays est ravagé. L’enjeu immédiat du gouvernement est de répondre à la souffrance des grecs en reconstruisant l’état social.

-          Augmentation du salaire minimum

-          Augmentation des pensions de retraites et 13ème mois pour les plus petites

-          Gratuité des transports, des soins médicaux et de l’électricité pour les personnes les plus pauvres

-          Création d’une banque de développement publique pour aider les PME

-          Remise en place des lois de protection des travailleurs et abrogation des lois autorisant les licenciements massifs

-          Mise en place de nouvelles institutions sur la base de la participation citoyenne, de législations d’initiative populaire, de référendums.

-          Age de la retraite ramené de 67 à 62 ans.

 Une tâche immense et difficile attend nos camarades grecs : nous les soutenons !

Les financiers de toute l’Europe ont déjà commencé à porter les coups contre ce nouveau gouvernement. La Troika (Commission Européenne, FMI, Banque Centrale Européenne), avec l’appui de Angela Merkel,  fait pression sur la Grèce pour que les mesures d’austérité se poursuivent.

La dette est un prétexte utilisé, comme partout en Europe et en particulier en France pour faire reculer l’état social et casser le droit du travail afin de permettre aux plus riches de s’enrichir encore plus !

syriza - Recherche de photos sur Twitter 2015-01-30 07-52-44

Mais le peuple Grec a repris le pouvoir : il ne veut plus rembourser la part illégitime de la dette contractée par des gouvernements véreux. Il ne veut plus des « réformes structurelles » – c’est à dire la casse des services publics et des acquis sociaux – imposée par la Troïka!

 Alors qu’il y a peu, les socialistes français refusaient de recevoir Alexis Tsipras, que Pierre Moscovici faisait campagne contre Syriza, certains se découvrent subitement un intérêt pour sa victoire. Chiche ! Que le gouvernement et Hollande appuient alors sa démarche courageuse et renégocie du même coup notre propre dette. Chiche aussi d’aller dans le sens du programme de Syriza en retirant la loi Macron qui casse le droit du travail et impose cette austérité inefficace et injuste que le peuple grec a rejetée !

Face à l’attentat meurtrier contre Charlie-Hebdo, une réaction démocratique et populaire s’impose !

Communiqué du Front de gauche

L’attentat meurtrier contre Charlie-Hebdo nous frappe de stupeur. Plus d’une dizaine de morts dont les dessinateurs Charb, Wolinski, Cabu et Tignous ! Notre première pensée va aux familles et aux proches des victimes. Le Front de gauche leur apporte sa solidarité pleine et entière.

Cet acte barbare ne doit pas être laissé sans réaction. Il frappe un organe de presse. Quels qu’en soient les auteurs, c’est à la liberté de la presse qu’ils ont voulu s’en prendre. C’est donc à notre liberté de penser qu’ils ont voulu s’attaquer. Ce sont les libertés démocratiques qu’ils veulent mettre en cause. Ils ne réussiront pas à nous intimider.

Face à cet acte odieux, il faut une réponse qui mobilise tous les démocrates, une réponse qui montre que nos concitoyen-nes refusent d’être entrainer dans la spirale de la peur, une réponse qui affirme, face au terrorisme, que la France est riche de sa diversité, fière de la liberté d’opinion qui y règne. Face à la terreur, il faut répondre par plus de démocratie, plus de fraternité et de tolérance.

C’est pourquoi le Front de gauche appelle tous les forces démocratique à réagir. La CGT appelle à se rassembler per ce soir à partir de 17h, Place de la République à Paris. Le Front de gauche appelle à y être massivement présent.

Le Parti de Gauche solidaire des travailleurs de RLD

« Face aux patrons voyous qui profitent des cadeaux du gouvernement socialiste : le Parti de Gauche répond résistance !

RLD Les Lilas

Vendredi 5 décembre, 10h, rassemblement devant l’entreprise RLD des Lilas (42 rue des Bruyères)

Le Parti de Gauche des Lilas et du Pré appelle tou.te.s ses militant.e.s et sympathisant.e.s à participer pour soutenir la lutte des salarié.e.s »