Archive for mars 2015

Départementales – La démocratie confisquée

democratieLe Parti de Gauche, Ensemble !, Le PCF, des membres de EELV, le mouvement citoyen (A Gauche Autrement) se sont mobilisés au Pré Saint Gervais et le Front de Gauche et citoyens aux Lilas pour les élections départementales sur les cantons Pantin/ Le Pré St Gervais et Les Lilas/Romainville/Bagnolet.

Cette mobilisation s’est faite autour de valeurs de solidarité, de citoyenneté et d’écologie, valeurs essentielles communes qui sont mises à mal par les politiques d’austérité menées par la droite et aujourd’hui par le parti socialiste.

En prenant de l’ampleur, la construction de l’alternative à gauche a permis un espoir et est une véritable chance contre les anti-démocrates. Dimanche dernier, 5 800 électeurs sur nos deux cantons ont suivi ces candidats rassemblés et ces derniers ont pu accéder au deuxième tour, reléguant le FN et la droite dans les limbes du premier tour.

Mais les valeurs que défendent ces candidats ne pourront vous être proposées au second tour des élections départementales sur ces cantons et d’autres encore. Un accord de désistement a été signé, au nom du danger de la droite dans notre département, entre les directions du PS et ses satellites, du PCF et d’EELV. Accord dont Claude Bartolone se félicite.

C’est un déni de démocratie inacceptable. C’est une confiscation en règle de notre droit de placer dans l’urne le bulletin pour une véritable alternative à gauche. La politique que nous défendons n’est pas celle que mène le Parti socialiste.

S’agissant des forces du Front de Gauche, le PCF a unilatéralement décidé de signer cet accord qui est loin d’engager toutes les forces de gauche du département. Le PG et Ensemble ! notamment, membres du Front de Gauche, n’en sont pas signataires. Les mouvements citoyens non plus ! Quelle peut être la justification d’un désistement dans des cantons où la droite et l’extrême droite sont battues dès le premier tour ?

Cet accord de second tour vise à détruire une possible alternative écologique, sociale et citoyenne et met à mal la démocratie et le pluralisme. Il renforce le Front National en permettant à ce parti d’apparaître comme le seul audible à proposer une politique alternative.

Nous tous, électeurs qui avons le goût de la démocratie, la vraie, partageuse et fraternelle, consciente des problèmes et prête à les résoudre, nous avons été trahis par les appareils oligarchiques d’une banlieue déjà trop aux couleurs d’abstention. Trahis car, ensemble, avant de subir des pressions d’appareils peu scrupuleux, nos candidats étaient tous d’accord pour nous représenter au second tour, trahis car l’abstention gagnera encore des voix et le FN en tirera parti, trahis car une nouvelle fois, c’est la démocratie qui se trouve à terre.

L’échec des candidat.e.s du Parti socialiste ne relève que de sa seule responsabilité.

L’alternative à gauche est réelle, les forces sont disponibles, ne nous laissons plus piéger, faisons de la politique citoyenne, la vraie, plus nous serons nombreux, moins ils auront prise !

Une nouvelle victoire pour les salariés de RLD

parisien_photorld-cef60

La nouvelle est tombée hier soir et elle était attendue. La Direction RégionaIe des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation du Travail et de l’Emploi a invalidé le Plan Social d’Entreprise unilatéral proposé par la direction. C’est une excellente nouvelle qui prouve que la ténacité des salariés est à nouveau récompensée, que les méthodes des patrons voyous peuvent ne pas payer lorsque les salariés se mobilisent pour leurs droits.

C’est une nouvelle victoire. Nouvelle car les salariés ont déjà accompli beaucoup en peu de temps. Ils ont résisté aux pressions lorsqu’ils ont été assignés au tribunal et sont ressortis victorieux et renforcés. Ils ont su mener une grève difficile en pleine période de fêtes de Noël. Ils ont su rester unis dans l’adversité, créer un comité de soutien très ouvert, réunissant les forces politiques locales et les citoyens, organiser une manifestation réunissant plusieurs centaines de personnes et des rassemblements permettant de faire connaitre leur lutte.

De cette force collective, ils tirent les moyens de leur victoire. Nous saluons cette décision de la DIRECCTE et appelons, aux côtés des salariés, à venir les soutenir ce samedi 14 mars à partir de 19h00 pour une soirée festive au gymnase Liberté, situé 30 boulevard de la Liberté aux Lilas.

Connaître et comprendre le projet du nouveau gouvernement grec.

grece

Le 25 janvier dernier, le peuple Grec a choisi de relever la tête. En portant SYRIZA au pouvoir, il a accompli un véritable geste de résistance aux politiques libérales. Pour bien connaître Syriza et comprendre son projet,  nous vous convions à une rencontre avec Nikos Graikos, membre de Syriza

Avec:

Nikos Graikos, Syriza-Paris    

Christophe Ventura, Mémoire des Luttes.

Samedi 14 mars à 16h Bar l’Atmosphère, 1 rue Romain Rolland, Les Lilas. Entrée gratuite.

Merci à Syriza Paris, au Parti de Gauche Les Lilas-Le Pré, à Ensemble ! Les Lilas-Le Pré , à A gauche autrement (Le Pré St Gervais), au PCF

Une marche funèbre pour les promesses non tenues

Le Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint Gervais s’associe au deuil des promesses non tenues par le gouvernement socialiste. Dimanche 8 il sera comme toujours aux côtés des personnels de la maternité.

Veille maternité

Communiqué du Collectif pour la défense de la maternité des Lilas.

Chronique d’une mort annoncée:

Alors que la maternité des lilas se bat depuis des années pour sa survie, il se pourrait bien que tout cela se termine par une fermeture.
Les salariés qui attendaient une réponse le 02 mars ont appris hier que le conseil d’administration avait voté la fin probable de l’établissement. Seule porte de sortie, une réponse du ministère de la santé ferme et définitive avant le 15 mars 2015.

Deux questions sont posées à la ministre de la Santé, la maternité pourra-t-elle être reconstruite comme prévu et quels seront les montants engagés par les tutelles pour financer cette reconstruction mais aussi le fonctionnement de la maternité pendant tout ce temps.

Le personnel épuisé, à bout de souffle, a du mal à accepter ce délai encore repoussé jusqu’au 15 mars. Pourtant tous et toutes sont encore debout pour défendre ce à quoi ils croient depuis toujours, l’importance d’un projet comme le leur au sein d’une politique de santé, l’importance de cet accueil pour les femmes du 93, l’importance d’une maternité de type 1 dans le paysage francilien.

Alors, ils iront jusqu’au bout, leur fin pouvant être actée lundi 16 mars 2015.

Dimanche 8 mars, journée internationale des droits des femmes, le collectif maternité des lilas organisera une veillée funèbre, pour dénoncer ce qui n’a pas lieu d’être dans la politique de santé d’un gouvernement de gauche. Marisol Touraine a toujours déclaré qu’elle soutiendrait la maternité des lilas, plus que jamais il est temps qu’elle se prononce réellement en ce sens. L’urgence pour la maternité emblématique des Lilas est réelle.

En tenue noire, la veillée funèbre du collectif pourrait bien être la dernière action d’un collectif déterminé qui, c’est certain ne laissera pas sa maternité fermer dans le silence.

 

Police Municipale aux Lilas et au Pré Saint Gervais

Lors du Conseil Municipal des Lilas du 4 février dernier, nous avons pu constater que l’effectif de Police Municipale continue de croitre : ils sont aujourd’hui neuf agents. Le maire s’en est justifié ainsi : les politiques d’austérité diminuent de manière constante les effectifs et les moyens généraux de la Police Nationale. Ces embauches visent à accompagner ces politiques nationales. Le Maire ne s’est d’ailleurs pas caché qu’il comptait bien poursuivre autant que ce sera nécessaire les embauches et le renforcement de la police municipale.

Après la vidéo-surveillance et l’armement à balles réelles des agents, la majorité municipale poursuit sa politique de renforcement sécuritaire. Pourtant, faut-il rappeler que les policiers municipaux n’ont ni les attributions ni les formations de la Police Nationale y compris dans le maniement des armes à feu ? La Police Municipale est une police de proximité qui ne remplace pas la Police Nationale. Ce sont deux missions bien différentes et il est dangereux de confier aux uns ce que devraient faire les autres. Les politiques absurdes du gouvernement socialiste ne s’arrêtent pas là, puisqu’il va fournir 4000 armes et 8000 gilets pare-balles aux polices municipales.

Après les évènements tragiques de cette année et la recrudescence des actes racistes et violents visant toutes les communautés, il est plus qu’urgent de donner la priorité à la prévention et à l’accompagnement des populations, non au renforcement des mesures sécuritaires.

En bon élève discipliné des politiques sécuritaires menés par le PS, la mairie du Pré Saint Gervais a semble-t-il elle aussi l’intention de se doter d’une police municipale pour palier les effets des politiques austéritaires que ses amis socialistes ménent au gouvernement. La ville du Pré Saint Gervais ne compte aucun commissariat ni antenne de la police nationale.

Première promesse non tenue aux Lilas

Lors de la campagne municipale, Daniel Guiraud, interrogé par la CGT des Lilas-Bagnolet s’était engagé à organiser les élections du Comité des Oeuvres Sociales (COS) avant l’été…2014. Pourtant, dans un courrier adressé aux conseillers municipaux le 21 janvier dernier, nous avons été informé par la CGT des agents de la ville que ces élections n’avaient toujours pas eu lieu !
Monsieur le Maire, malgré nos interpellations jointes à celles de la CGT n’a pas donné d’explications satisfaisantes sur les raisons de cette promesse non tenue. Le Comité des Œuvres Sociales (l’équivalent des Comités d’Entreprise pour le secteur public) est un élément essentiel de la solidarité entre les salariés. Ce sont plusieurs dizaines de familles, agents de la ville, qui pouvaient ainsi partir en vacances chaque année grâce à la solidarité du COS. La CGT des territoriaux des Lilas s’est donc mobilisée et 270 agents de la ville ont signé une pétition demandant l’organisation au plus vite de ces élections.
Face à l’absence de réponse de la mairie aux interpellations à la fois de la CGT mais également des élus Les Lilas Autrement, Mathieu Agostini et Marie Geneviève Lentaigne ont déposé un vœu en Conseil Municipal soutenant la pétition des salariés. Grâce à leur mobilisation, les salariés ont enfin obtenu de la mairie qu’elle organise les élections. Nous regrettons cependant qu’ils aient eu à se mobiliser pour obtenir ce qui était un engagement de campagne et nous assurons tous les agents de notre soutien.