La Seine-Saint-Denis plumée par l’austérité ? Rebiffons-nous !

Communiqué des élus du Front de Gauche au Conseil Général du 93.

Le président du Conseil général a présenté ce matin ses orientations budgétaires pour 2015. Elles s’inscrivent dans un contexte national d’austérité qui ne cesse de réduire les finances des collectivités. Depuis 2008, la Seine-Saint-Denis est véritablement plumée ! Les coupes se multiplient dans tous les secteurs (petite enfance, écologie urbaine, secteur associatif…) et des mesures utiles aux habitants, telles que le remboursement à 50% de la carte Imagin’R, l’aide au numérique ou le soutien aux investissements des collectivités en matière d’équipements sportifs et culturels, ont été remises en cause.

cg93 FDG

Si le Conseil général obtient une aide ponctuelle du gouvernement en 2014, elle est bien loin de compenser les 2 milliards liés au financement des allocations de solidarité que l’Etat doit au département depuis 2004. Ce qui est présenté comme une bouffée d’oxygène est d’autant plus insuffisant que le gouvernement baisse sa dotation globale de fonctionnement. Pour la Seine-Saint-Denis, ce sera un manque à gagner supplémentaire de 22 millions d’euros. 

Notre département, comme le pays tout entier, subit de plein fouet les traités européens et les multiples cures d’austérité qui en découlent, mises en place par la droite et poursuivies aujourd’hui par François Hollande : fermeture des entreprises, licenciements, pouvoir d’achat en berne, explosion de la précarité et de la misère… Dun côté, les besoins sociaux sont de plus en plus grands et de l’autre, les moyens pour y répondre sont de plus en plus réduits. De plus, le gouvernement fait le choix de réponses sécuritaires devant les mouvements sociaux qui se développent.

Ces orientations budgétaires pour l’année 2015 traduisent une gestion de l’austérité par la majorité socialiste. Pouvons-nous continuer de mendier quelques petites aides ici, en coupant plus ou moins fortement là ?

Pour nous, il ne s’agit pas de capituler mais d’exiger un changement de politique gouvernementale.

Nous voulons mobiliser tous ceux qui refusent l’austérité et veulent une vraie politique de gauche centrée sur les besoins humains plutôt que sur les intérêts de la finance. C’est pourquoi une grande manifestation est organisée ce samedi 15 novembre à Paris à laquelle nous participerons en tant qu’éluEs. Nous soutenons également la démarche initiée par un collectif de citoyens de Stains, de l’Ile-St-Denis, de Montreuil, d’Aubervilliers et de beaucoup d’autres villes du département qui a créé le mouvement des « plumés de l’austérité » et appelle à manifester samedi.

Non, la Seine-Saint-Denis ne peut continuer de se faire « plumer » ainsi.

Pour l’avenir de notre département et de notre pays tout entier, rebiffons-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *