Archive for octobre 2014

Le roi du pétrole est mort

Extrait d’un article de Patrick Roger du journal Le monde du jeudi 23 oct. 2014:

 « En France, le groupe total paie zéro euro d’impôt sur les sociétés (I.S.) »

….

« le pétrolier a versé 5,4 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires en 2013… »

« total dispose en effet de nombreuses filiales dans des pays considérés comme des paradis fiscaux »

« en France, où 48 filiales du groupe ont été répertoriées, total n’a payé, en 2013 comme en 2012 aucun impôt sur les sociétés ».

« en revanche, total a bénéficié en 2013 de 19 millions d’euros de créances au titre du CICE(crédit d’impôt compétitivité emploi) + 60 millions d’euros de CIR (crédit d’impôt recherche) », montant qui devrait être augmenté en 2014.

petrole 

Pour le droit à la cantine pour tous les enfants scolarisés !

Communiqué du Parti de gauche 93

cantine

Dans une circulaire datée du 8 octobre dernier, le Conseil général de Seine-Saint-Denis recommande aux chefs d’établissements des collèges du département de ne plus accepter dans les cantines, les enfants dont les familles auraient des dettes envers la restauration scolaire.

Par cette chasse aux impayés, dont les premières victimes seront les élèves, Mathieu Hanotin (PS), vice-président chargé de l’éducation et de la jeunesse, via son directeur administratif, entend permettre à la collectivité de maintenir « des tarifs accessibles aux familles les moins favorisées ». Le Parti de gauche 93 dénonce vigoureusement cette démarche, déclinaison locale des politiques d’austérité imposées par le gouvernement.

S’attaquer aux plus démunis afin de financer une politique sensée leur être destinée est en effet incompréhensible. Alors que la précarité et le chômage contraignent, dans notre département plus qu’ailleurs, un grand nombre de foyers à accumuler les loyers et factures d’énergie impayés, il est du ressort des pouvoirs publics de les soutenir et non de les accabler encore et encore.

C’est par une politique de justice sociale et de solidarité que l’on vient en aide aux moins favorisés et non en considérant l’humain comme une question secondaire. Car en effet, c’est aux enfants qu’on s’attaque en appliquant ce type de démarche inique. Stigmatisante et contre productive, elle n’a pas sa place au sein d’un établissement scolaire.

Le Parti de gauche 93 tient par ailleurs a dénoncer le double discours de Stéphane Troussel (PS), président du Conseil général, qui est révélateur des conséquences réelles de l’austérité appliquée dans le département. Car derrière les discours sociaux se cache l’accompagnement des politiques anti sociales.

En effet, en février 2013, en pleine polémique autour de la hausse des tarifs des cantines, celui-ci affirmait vouloir « permettre à tous les collégiens de bénéficier d’un repas équilibré par jour car, pour certains, c’est parfois le seul ». Aujourd’hui, il demande pourtant aux établissements de ne plus accepter les enfants dont les familles ont des impayés. Que doit-on en conclure ?

Nous demandons donc à ce que tous les élèves scolarisés, quelle que soit leur situation personnelle, aient un égale accès à la cantine. On ne déroge pas avec le principe d’égalité devant le service public. En s’en prenant aux enfants, c’est l’avenir que le Parti socialiste insulte.

Parti de gauche 93
partidegauche93@gmail.com

Le patronat fait bombance, les salariés, les retraités, les chômeurs et les familles trinquent !

Communiqué du Front de Gauche Seine Saint Denis.

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 (PLFSS 2015) vient d’entrer en discussion à l’assemblée nationale. Orchestrant le « pacte de responsabilité », il va accorder 41 milliards d’euros de cadeaux aux entreprises et réaliser 50 milliards d’euros d’économies budgétaires sur des dépenses utiles aux habitants, en réduisant des missions de service public, le budget des collectivités locales et le financement de la Sécurité Sociale… Le patronat fait bombance et ce sont les salariés, les retraités, les chômeurs et les familles qui vont trinquer !

manif

Pour la branche famille, le gouvernement envisage de réduire de deux tiers la prime de naissance pour le second enfant, de diviser par deux la durée du congé parental d’éducation pour les mères, de repousser de 14 à 16 ans la majoration des allocations familiales et de revaloriser un mois plus tard différentes prestations…

Pour la branche maladie, ce sont 3,2 milliards d’économies qui sont prévues sur le dos des malades, en ciblant particulièrement les médicaments, les durées d’hospitalisation et les remboursements de soins médicaux.

Et si les retraités peuvent donner l’impression d’être mieux lotis, ils sont loin de la coupe aux lèvres ! Les réformes des retraites menées depuis les vingt dernières années ont réduit drastiquement le niveau des pensions et les revalorisations annuelles sont largement insuffisantes. Le seul geste du gouvernement est d’accorder l’aumône aux plus petites retraites. Avec une prime exceptionnelle de 11 centimes d’euros par jour, les retraités n’auront pas les moyens de mettre davantage de beurre dans les épinards…

Le Front de Gauche propose d’autres solutions pour garantir et même améliorer les droits à la sécurité sociale. Notamment la taxation des énormes revenus financiers des entreprises au même niveau que les salaires, ce qui dégagerait plus de 70 milliards d’euros, et le renforcement des moyens humains et financiers des organismes de sécurité sociale pour lutter contre les abus. En effet, le patronat fraude chaque année 25 milliards d’euros de cotisations sociales, selon un récent rapport de la cour des comptes. Pourquoi est ce que ce serait aux familles, aux salariés, aux chômeurs ou aux retraités de passer à la caisse ?

Ce PLFSS 2015 est définitivement marqué du sceau de l’iniquité, finançant au prix fort tous les caprices du patronat, sur le dos des classes moyennes et populaires. Le gouvernement doit retirer son projet de loi !

Toutes celles et ceux qui veulent défendre la Sécurité Sociale pourront compter sur le soutien des militants du Front de gauche de Seine-Saint-Denis et leurs élu-es. Ils vous donnent rendez-vous ce jeudi 16 octobre pour la journée nationale d’action interprofessionnelle pour la reconquête de la Sécurité sociale.

fdg93

Politique : plutôt que se faire la guerre, ils ont tenté l’alliance

Le magazine de l’écologie Reporterre revient dans un long article sur les dernières élections municipales et plus particulièrement sur les listes apparues ici ou là rassemblant écologistes, mouvements de gauche (hors PS) et citoyens. C’était le cas de la liste Les Lilas Autrement aux Lilas et A Gauche autrement au Pré Saint Gervais auxquelles participaient notre comité du Parti de Gauche.

Dans près d’une centaine de communes, Parti de gauche et EELV se sont réunis sous la même bannière. Avec quelques réussites, comme à Grenoble, et souvent de bons scores. À Palaiseau, Rennes, ou Poitiers, ces alliances inédites ont passé la barre des 15 % au premier tour, remettant ainsi en cause l’hégémonie locale du Parti socialiste.

Au-delà des résultats électoraux, ces rassemblements, portés par des militants locaux, montrent qu’une convergence politique est possible. Pour dépasser les clivages, ils ont mis en place des méthodes, imaginé des outils. Dialogue, transparence, participation… Ceux qui ont tenté l’aventure nous racontent comment ils ont fait. Read more