Archive for juin 2013

Adresse du Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint-Gervais contre l’austérité et pour une liste autonome aux Municipales de 2014

Les politiques d’austérité, accompagnées de remises en cause inacceptables des droits sociaux accélèrent l’impasse économique, sociale, écologique et démocratique. Budgets d’austérité, casse du pouvoir d’achat, du droit du travail, criminalisation de ceux qui se battent pour conserver leur emploi, réforme de l’éducation, politiques anti-écologiques, casse des services publics et nouvelles privatisations : le pouvoir poursuit la politique d’austérité de Sarkozy. Où compte-t-il s’arrêter ? Visiblement pas à nos retraites puisque l’allongement de la durée de cotisation et le recul de l’âge légal sont sur la table des négociations ! Ce n’est pas pour cela que nous avons chassé la droite en mai 2012.

Cette politique du gouvernement Ayrault et du Président Hollande est tragique. Les politiques d’austérité ont des répercussions sociales considérables. Chaque mois, ce sont maintenant 40 000 emplois qui disparaissent, le pouvoir d’achat se réduit encore et toujours, les services publics et nos systèmes de protection sociale qui constituent un bouclier pour nos concitoyens reculent sous les coups des libéraux. Le peuple est pris à la gorge.
Et les conséquences politiques ne sont pas neutres. Les actes et la parole se libèrent à l’extrême droite. Le FN s’implante et se consolide partout en France. Ne soyons pas dupes. Les premières responsables de la montée de l’extrême droite sont la misère sociale et l’austérité.
Les Lilas sont concernées au premier chef. Cette semaine encore, c’est la maternité des Lilas qui est visée par les politiques d’austérité. Combien ont cru à la promesse de Hollande, venu à la maternité pour garantir qu’une fois président, elle serait sauvée ? Quelle n’a pas été la surprise des Lilasiens d’apprendre que les financements prévus n’auront pas lieu. La santé ne peut souffrir d’une vision comptable, il s’agit de nos vies. Et c’est Claude Bartolone, le député de notre circonscription qui est Président de l’Assemblée Nationale ! Comment peuvent-ils se laver les mains d’une telle promesse de campagne ?
Dans un an, les élections européennes seront un rendez-vous électoral majeur où les listes du Front de Gauche pourront démontrer qu’une alternative à vocation majoritaire est possible. Cela revient à passer devant la droite et les listes qui soutiennent le gouvernement et le social-libéralisme. Et nous entendons porter l’alternative à tous les niveaux : européen, national, et local.
Car cette austérité s’applique à tous les niveaux. Bien sûr l’enjeu est national et international. Mais la situation de la maternité des Lilas ou les coupes de 35 millions d’euros au budget du Conseil Général montrent que les répercussions sont bien locales aussi,  particulièrement dans notre département sinistré de la Seine Saint Denis.
Ce n’est pas une fatalité. Pour y répondre, nous avons des propositions fortes : le partage des richesses, la planification écologique et l’instauration d’une 6e République. Nous devons en être fiers.
Faire des services publics de notre ville un bouclier social contre l’austérité, de notre territoire un lieu de démocratie locale. Faire de l’école publique dans le 93 une priorité absolue, réflechir à une politique du logement social qui éloigne les spéculateurs, construire les radicalités concrètes écologiques sont les outils que le Front de Gauche propose. Plus qu’à n’importe quel autre moment c’est un devoir d’union pour un programme de rupture avec l’austérité qui s’impose.
La participation d’élus communistes, membres du Front de Gauche, à la majorité municipale a été un atout pour la ville. Il a bien souvent permis d’améliorer les politiques municipales en faveur des citoyens. Aux Lilas, le Front de Gauche c’est aussi une force considérable rassemblée aux précédentes élections (plus de 16% aux Présidentielles de 2012). C’est une dynamique naissante et une forte responsabilité. Cette force doit plus que jamais se faire entendre de façon autonome. Dans ce moment de grande confusion, où François Hollande poursuit la politique de Sarkozy, où le Front National masque son programme abject derrière de faux discours anti-libéraux, notre message doit être clair.
Ce programme clair et fort pour nos concitoyens, le Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint-Gervais entend le porter  dans l’unité du Front de Gauche de façon autonome. Pour cela, à 8 mois des élections municipales, nous appelons toutes les composantes du Front de Gauche et au-delà, tous les militant-e-s qui se reconnaissent dans nos propositions, tous les militants syndicalistes et associatifs, tous les citoyens favorables à un programme écologique et social qui les protège, à s’engager tous ensemble en faveur de la constitution de listes autonomes au premier tour.
Aussi, nous proposons à toutes celles et ceux qui veulent une ville solidaire, écologique et citoyenne d’engager une co-élaboration du programme municipal . Plus que jamais, continuons à construire ensemble un Front de Gauche, autonome et conquérant !

Tous à la soirée CLAC la dette! – vendredi 14 juin à 20h30 au gymnase Liberté – 30 bd de la Liberté aux Lilas

14 Juin A4-2

La maternité des Lilas, un renoncement de plus de la part de François Hollande

Alors que F.Hollande s’était clairement engagé lors de sa visite de la maternité le 8 mars 2012 à faire  vivre et perdurer ce lieu militant et d’entraide, le couperet est tombé : cette promesse comme tant d’autres ne sera pas tenue. Les rénovations nécessaires pour l’accueil des patientes sont interrompues.

Ce renoncement est une catastrophe pour la  santé publique et plus précisément en matière de santé des femmes et des nourrissons. La Santé Publique est victime de l’austérité et d’une vision comptable ! L’austérité n’est pas qu’un mot. Ses conséquences sont directes pour notre municipalité.
Dans un contexte général de fermetures de maternités et de centres IVG, cette décision est une hérésie. Dans le contexte particulier de la Seine-Saint-Denis et de l’Est parisien (où trois maternités sont menacées : Les Lilas, Les Bluets Paris 11e et celle du CHI Montreuil), et où le taux de mortalité infantile est supérieur à la moyenne nationale cette décision est un crime.
Rappelons, que  depuis sa création cette maternité est un modèle en matière de pratiques hospitalières pour la qualité des soins et le respect des patientes. Aujourd’hui c’est une victime de plus du système économique dangereux poursuivi par les différents gouvernements en matière de politique de santé. Les hôpitaux subissent des pressions énormes avec une course à la rentabilité allant à l’encontre des besoins et de la qualité des soins.
Le Parti de Gauche des Lilas est solidaire avec le personnel de la maternité des Lilas et le comité de soutien et participera avec eux aux luttes qui devront être menées pour que cet hopital continue à exister.