Soutenons les Goodyear

Pour la première fois depuis un demi-siècle un gouvernement a demandé que soient requises des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participé avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

Goodyear

Comme vous le savez, il y a quelques jours, d’anciens salariés de Goodyear ont été condamnés à 24 mois de prison dont neuf fermes à la demande du Procureur de la République, représentant de l’État et ce alors même que les poursuites étaient abandonnées contre eux.

Contre cette justice de classe, une pétition a recueilli plus de 120 000 signatures en quelques jours.

Nous vous invitons à la signer ici

Aidons les camarades de Goodyear dans leur soutien. Faites signer la pétition que vous trouverez ici en pièce jointe puis reportez les signatures sur la pétition en ligne. Prenez symboliquement les places de vos quartiers, faites du porte à porte, ou sur les marchés.

Élu pour un tout autre programme, le gouvernement impose son coup d’état permanent. Pour empêcher toute contestation, les salariés et les citoyens sont violemment réprimés. Toutes et tous, nous savons que cette répression prépare les coups suivants, et notamment les attaques du Code du Travail.

Soutenons les travailleurs de Goodyear !

Comité du Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint Gervais

Libération des 6 d’Air France

air france

La CGT archives vient de lancer une pétition pour soutenir les 6 salariés d’Air France arrêtés par la police cette semaine après le CE agité de l’entreprise aéronautique qui avait annoncé plusieurs milliers de suppressions d’emplois.

Le Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint Gervais s’associe au mouvement de soutien aux salariés d’Air France et dénonce ces tentatives de criminaliser le mouvement social.

Voilà qu’on arrête des salariés chez eux et que l’on communiqué sur cette arrestation comme s’il s’agissait de terroristes ou dangereux criminels ! On n’a pas le souvenir de pareil traitement pour un Cahuzac, un fraudeur fiscal ou un patron voyou. Le PG dénonce une politique de classe qui s’en prend toujours aux mêmes.

VOUS AUSSI, SIGNEZ ET FAITES SIGNER CETTE PÉTITION SYNDICALE !

Texte de la pétition :

LIBÉRATION IMMÉDIATE DES 6 D’AIR FRANCE !

HALTE AUX POURSUITES, AUCUNE SANCTION !

Ce lundi 12 octobre 2015, six salariés d’Air France ont été arrêtés à leur domicile comme de vulgaires trafiquants de drogue par les policiers de la police de l’air et des frontières (PAF). Ces six salariés, pour plusieurs d’entre eux syndiqués, sont poursuivis pour des « violences volontaires en réunion » et d’ « entrave au déroulement d’un comité d’entreprise », des faits commis le 5 octobre dernier et passibles de cinq ans de prison. Ils ont été placés en garde à vue à Roissy (77).

De quoi seraient-ils coupables ? D’avoir laissé exploser leur colère parce que leur vie et celle de leur famille est en danger ? D’avoir dit non aux 2 900 licenciements secs annoncés par la Direction ?

Serions-nous revenus au temps de la répression anti-ouvrière la plus noire ?

Ne laissons pas faire !

Protégeons les 6 d’AIR France !
Signez et faites signer la pétition pour :

- Libération immédiate des 6 d’Air France !

- Halte aux poursuites, aucune sanction !

 

>>>>  JE SIGNE LA PETITION <<<<<

Non au collège inique

Le Parti de Gauche soutient l’appel intersyndicale des enseignants à la grève ce jeudi, pour exiger le retrait de la réforme du collège. Elle vient s’ajouter à la réforme des rythmes scolaires et à la mise en place de « projets éducatifs territoriaux » dans le premier degré et sera suivie d’une réforme du lycée. Parce que l’Éducation nationale a avant tout besoin de moyens qu’on lui retire, parce qu’elle doit rester la même sur l’ensemble des territoires de la République, pour soutenir les enseignants, rendez-vous à 14h au Luxembourg !

Solidarité avec le peuple grec !

grece

 

Le peuple grec a voté pour Syriza pour rompre avec les politiques
d’austérité imposées par les institutions européennes.

Il a repris son destin en main et cela déplaît à la troïka (Union Européenne, Banque Centrale Européenne et Fonds Monétaire International). Le chantage auquel cette troïka, emmenée par Merkel et Hollande, soumet le gouvernement d’Alexis Tsipras n’est en rien économique.

La dette grecque ne pèse rien. Si la Grèce était une banque, ils l’auraient sauvée depuis longtemps. Leurs décisions sont politiques : ils ont peur que d’autres peuples se soulèvent comme en Espagne avec la victoire des listes convergences citoyennes soutenues par Podemos. Mais le gouvernement grec ne plie pas et poursuit sa politique d’urgence sociale pour les plus démunis en refusant d’augmenter la TVA et de baisser les salaires et les pensions de retraites.

La bataille du peuple grec est aussi la nôtre ! Nous aussi nous ne voulons plus de l’impasse sociale et écologique de ces politiques d’austérité imposées en France par Hollande. Nous refusons ce déni démocratique de la souveraineté populaire du peuple grec.

C’est aux peuples de décider de leur avenir, pas aux libéraux de Bruxelles !

MANIFESTATION À PARIS SAMEDI 20 JUIN

15H de Stalingrad à Place de la République

Départ des Lilas 14h45 – M° Mairie des Lilas


A regarder et faire circuler cette vidéo réalisée par l’association ATTAC en forme de réponse aux bobards médiatiques de toute sorte.

Vote du budget aux Lilas – Pourquoi nous avons voté contre

Mercredi 16 avril dernier, nous étions amenés à discuter du vote du budget primitif de la ville des Lilas pour 2015. Ce budget est présenté dans un contexte national où le gouvernement, pour financer sa politique d’austérité, coupe massivement dans le budget des collectivités. Cela représente 750 000 euros pour la ville cette année et jusqu’à plus de 10 millions d’euros d’ici à 2020. Ces 750 000 euros représentent par exemple plus que le cout de fonctionnement du théâtre du Garde Chasse ou du Centre de loisirs et risques de rendre bien plus complexe l’exercice des missions des territoriaux de la ville.

Nous nous sommes donc opposé à ce budget. Mais surtout, fait plus notable encore, la droite elle, s’est abstenue. Elle ne semble donc pas s’opposer formellement à ce budget d’austérité soumis au vote par la majorité municipale.

Voici la déclaration faite au titre de notre groupe Municipal Les Lilas Autrement.

Trois éléments principaux vont motiver le vote du Groupe Les Lilas Autrement ce soir.

Tout d’abord ce projet présenté par la majorité municipale n’est pas le notre, et c’est bien légitime. Les Lilas Autrement avaient fait campagne pour une ville plus écologique, où la démocratie locale progresse, où les services publics sont renforcés : cuisine publique, eau etc.

Mais surtout, au-delà des appels à l’unité, aucune des propositions formulées par notre groupe n’ont eu de prises de position favorables de la municipalité.

En matière de sécurité et de prévention, les effectifs continuent de croitre pour accompagner les politiques de baisses des moyens de la police nationale, l’expérimentation de la vidéosurveillance est poursuivie, sans parler de l’armement de la police municipale à balle réelle.

Nous pensons aussi au maintien du projet de téléphérique, à l’absence de progrès notables en matière écologique, à la non prise en compte de nos propositions pour démocratiser le PLU, à l’absence de réponse sur la question du Quotient Familial et de sa proportionnalité. A titre personnel, je rajouterai l’application de la réforme des rythmes scolaires comme motivation supplémentaire avec aujourd’hui le Plan Éducatif de Territoire.

Enfin, ce budget est celui d’accompagnement des politiques d’austérité. Il ne peut être satisfaisant. Qu’une partie des membres du Conseil Municipal continue de soutenir la politique du gouvernement est une chose. Mais nous n’oublions pas que lorsque Sarkozy était au pouvoir et appliquait la même politique, une partie des élus socialistes avait été capable de mener la fronde contre cette politique.

Nous regrettons qu’une même politique ne produise pas les mêmes effets aujourd’hui.

Nous n’oublions pas enfin que ces baisses de dotations servent en partie à financer le Crédit Impôt Compétitivité Emploi. CICE qui sert à financer le PSE de nos camarades de RLD.

Pour toutes ces raisons nous voterons contre le budget.

Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance.

La semaine dernière, comme partout en France, les mesures de carte scolaire ont été publiées. Le nombre de fermetures de classes dans les écoles maternelles et primaires est inédit.

La politique d’austérité du gouvernement est flagrante. Si le ministère de l’Education Nationale argumente en expliquant que les fermetures de classes sont avant tout motivées par une baisse de la population, cet argument ne fonctionne pas : le département de Seine-Saint-Denis verra l’an prochain la création de 126 classes, mais il en subira également la fermeture de 51. C’est particulièrement le cas de deux classes (une maternelle et une élémentaire) aux Lilas et d’une classe en école élémentaire au Pré saint-Gervais, alors que la population scolaire augmente dans les deux villes.

Dans le secondaire, le collège J.J. Rousseau du Pré Saint-Gervais perdra également deux classes de sixième l’an prochain, alors que ses effectifs ne diminuent pas. De ce fait, les élèves gervaisiens et lilasiens seront donc plus nombreux par classe, ce qui ne peut que nuire à leurs apprentissages. Il s’agit bien d’une réduction de l’offre de service public motivé par une logique austéritaire.

Il est urgent de se mobiliser toutes et tous : la politique libérale menée au plus haut niveau de l’Europe a des incidences sur nos vies quotidiennes et nuit à nos enfants. Il n’est rien d’inéluctable, ces décisions ne sont que politiques, mobilisons-nous !

Départementales – La démocratie confisquée

democratieLe Parti de Gauche, Ensemble !, Le PCF, des membres de EELV, le mouvement citoyen (A Gauche Autrement) se sont mobilisés au Pré Saint Gervais et le Front de Gauche et citoyens aux Lilas pour les élections départementales sur les cantons Pantin/ Le Pré St Gervais et Les Lilas/Romainville/Bagnolet.

Cette mobilisation s’est faite autour de valeurs de solidarité, de citoyenneté et d’écologie, valeurs essentielles communes qui sont mises à mal par les politiques d’austérité menées par la droite et aujourd’hui par le parti socialiste.

En prenant de l’ampleur, la construction de l’alternative à gauche a permis un espoir et est une véritable chance contre les anti-démocrates. Dimanche dernier, 5 800 électeurs sur nos deux cantons ont suivi ces candidats rassemblés et ces derniers ont pu accéder au deuxième tour, reléguant le FN et la droite dans les limbes du premier tour.

Mais les valeurs que défendent ces candidats ne pourront vous être proposées au second tour des élections départementales sur ces cantons et d’autres encore. Un accord de désistement a été signé, au nom du danger de la droite dans notre département, entre les directions du PS et ses satellites, du PCF et d’EELV. Accord dont Claude Bartolone se félicite.

C’est un déni de démocratie inacceptable. C’est une confiscation en règle de notre droit de placer dans l’urne le bulletin pour une véritable alternative à gauche. La politique que nous défendons n’est pas celle que mène le Parti socialiste.

S’agissant des forces du Front de Gauche, le PCF a unilatéralement décidé de signer cet accord qui est loin d’engager toutes les forces de gauche du département. Le PG et Ensemble ! notamment, membres du Front de Gauche, n’en sont pas signataires. Les mouvements citoyens non plus ! Quelle peut être la justification d’un désistement dans des cantons où la droite et l’extrême droite sont battues dès le premier tour ?

Cet accord de second tour vise à détruire une possible alternative écologique, sociale et citoyenne et met à mal la démocratie et le pluralisme. Il renforce le Front National en permettant à ce parti d’apparaître comme le seul audible à proposer une politique alternative.

Nous tous, électeurs qui avons le goût de la démocratie, la vraie, partageuse et fraternelle, consciente des problèmes et prête à les résoudre, nous avons été trahis par les appareils oligarchiques d’une banlieue déjà trop aux couleurs d’abstention. Trahis car, ensemble, avant de subir des pressions d’appareils peu scrupuleux, nos candidats étaient tous d’accord pour nous représenter au second tour, trahis car l’abstention gagnera encore des voix et le FN en tirera parti, trahis car une nouvelle fois, c’est la démocratie qui se trouve à terre.

L’échec des candidat.e.s du Parti socialiste ne relève que de sa seule responsabilité.

L’alternative à gauche est réelle, les forces sont disponibles, ne nous laissons plus piéger, faisons de la politique citoyenne, la vraie, plus nous serons nombreux, moins ils auront prise !

Une nouvelle victoire pour les salariés de RLD

parisien_photorld-cef60

La nouvelle est tombée hier soir et elle était attendue. La Direction RégionaIe des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation du Travail et de l’Emploi a invalidé le Plan Social d’Entreprise unilatéral proposé par la direction. C’est une excellente nouvelle qui prouve que la ténacité des salariés est à nouveau récompensée, que les méthodes des patrons voyous peuvent ne pas payer lorsque les salariés se mobilisent pour leurs droits.

C’est une nouvelle victoire. Nouvelle car les salariés ont déjà accompli beaucoup en peu de temps. Ils ont résisté aux pressions lorsqu’ils ont été assignés au tribunal et sont ressortis victorieux et renforcés. Ils ont su mener une grève difficile en pleine période de fêtes de Noël. Ils ont su rester unis dans l’adversité, créer un comité de soutien très ouvert, réunissant les forces politiques locales et les citoyens, organiser une manifestation réunissant plusieurs centaines de personnes et des rassemblements permettant de faire connaitre leur lutte.

De cette force collective, ils tirent les moyens de leur victoire. Nous saluons cette décision de la DIRECCTE et appelons, aux côtés des salariés, à venir les soutenir ce samedi 14 mars à partir de 19h00 pour une soirée festive au gymnase Liberté, situé 30 boulevard de la Liberté aux Lilas.

Connaître et comprendre le projet du nouveau gouvernement grec.

grece

Le 25 janvier dernier, le peuple Grec a choisi de relever la tête. En portant SYRIZA au pouvoir, il a accompli un véritable geste de résistance aux politiques libérales. Pour bien connaître Syriza et comprendre son projet,  nous vous convions à une rencontre avec Nikos Graikos, membre de Syriza

Avec:

Nikos Graikos, Syriza-Paris    

Christophe Ventura, Mémoire des Luttes.

Samedi 14 mars à 16h Bar l’Atmosphère, 1 rue Romain Rolland, Les Lilas. Entrée gratuite.

Merci à Syriza Paris, au Parti de Gauche Les Lilas-Le Pré, à Ensemble ! Les Lilas-Le Pré , à A gauche autrement (Le Pré St Gervais), au PCF

Une marche funèbre pour les promesses non tenues

Le Parti de Gauche des Lilas et du Pré Saint Gervais s’associe au deuil des promesses non tenues par le gouvernement socialiste. Dimanche 8 il sera comme toujours aux côtés des personnels de la maternité.

Veille maternité

Communiqué du Collectif pour la défense de la maternité des Lilas.

Chronique d’une mort annoncée:

Alors que la maternité des lilas se bat depuis des années pour sa survie, il se pourrait bien que tout cela se termine par une fermeture.
Les salariés qui attendaient une réponse le 02 mars ont appris hier que le conseil d’administration avait voté la fin probable de l’établissement. Seule porte de sortie, une réponse du ministère de la santé ferme et définitive avant le 15 mars 2015.

Deux questions sont posées à la ministre de la Santé, la maternité pourra-t-elle être reconstruite comme prévu et quels seront les montants engagés par les tutelles pour financer cette reconstruction mais aussi le fonctionnement de la maternité pendant tout ce temps.

Le personnel épuisé, à bout de souffle, a du mal à accepter ce délai encore repoussé jusqu’au 15 mars. Pourtant tous et toutes sont encore debout pour défendre ce à quoi ils croient depuis toujours, l’importance d’un projet comme le leur au sein d’une politique de santé, l’importance de cet accueil pour les femmes du 93, l’importance d’une maternité de type 1 dans le paysage francilien.

Alors, ils iront jusqu’au bout, leur fin pouvant être actée lundi 16 mars 2015.

Dimanche 8 mars, journée internationale des droits des femmes, le collectif maternité des lilas organisera une veillée funèbre, pour dénoncer ce qui n’a pas lieu d’être dans la politique de santé d’un gouvernement de gauche. Marisol Touraine a toujours déclaré qu’elle soutiendrait la maternité des lilas, plus que jamais il est temps qu’elle se prononce réellement en ce sens. L’urgence pour la maternité emblématique des Lilas est réelle.

En tenue noire, la veillée funèbre du collectif pourrait bien être la dernière action d’un collectif déterminé qui, c’est certain ne laissera pas sa maternité fermer dans le silence.